Les directeurs des hôpitaux publics et la caisse d’assurance maladie Clalit ont averti les dirigeants du ministère de la Santé qu’Israël ne serait bientôt plus en mesure de fournir l’assistance nécessaire à tous les patients atteints de covid sévère – les hôpitaux commencent déjà à ressentir une pénurie d’appareils Ekmo coûteux.

Les dispositifs d’oxygénation extracorporelle à membrane (Ekmo, « cœur-poumon artificiel ») soutiennent la vie des patients dont le cœur et les poumons ne sont plus en mesure de fournir de l’oxygène aux tissus. Avec leur aide, il est possible de sauver certains des patients les plus graves des services du coronavirus, qui, sans une telle aide, seraient voués à la mort.

Lors d’une réunion au ministère de la Santé, les directeurs d’hôpitaux ont déclaré que 40 appareils Ecmo sont actuellement occupés en Israël – presque le même nombre que celui utilisé au plus fort de la vague hivernale de coronavirus, lorsque 44 appareils étaient impliqués. Il y a encore assez d’équipements de respirations dans les hôpitaux, maintenant ils sont nécessaires une fois et demie moins qu’en hiver.

Les directeurs d’hôpitaux ont insisté sur l’achat urgent d’un nouveau lot d’appareils Ecmo. Pour assurer le fonctionnement de chacun de ces appareils, toute une équipe de réanimateurs expérimentés est nécessaire, et l’année dernière, il y avait une pénurie aiguë de tels spécialistes – c’était l’une des raisons du taux de mortalité croissant dû au coronavirus. Aujourd’hui, les directeurs d’hôpitaux ne se plaignent pas du manque de personnel.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News