Les nuitées à l’hôtel en Israël en octobre 2021 ont montré d’énormes différences au sein des hôtels israéliens dans différentes parties du pays pendant la crise COVID, quand les touristes étrangers étant interdits d’entrer dans le pays, sauf dans des circonstances particulières.

Selon le rapport de l’Israel Hotel Association, en octobre, il y a eu 1,5 million de nuitées dans des hébergements, dont 92 % par des Israéliens. Ce chiffre est supérieur de 23% à celui d’octobre 2019, malgré l’absence de touristes étrangers, vraisemblablement parce que les Israéliens préfèrent des « vacances chez eux » plutôt que de voyager à l’étranger.

Le taux d’occupation national moyen des hôtels israéliens en octobre était de 49 %, en baisse par rapport à octobre 2019 dans la plupart des régions d’Israël, à l’exception d’Eilat.

Les hôtels d’Eilat avaient une occupation moyenne de 78% en octobre 2021, contre 69% en octobre 2019. L’occupation moyenne en octobre 2021 était de 70% à la mer Morte, 59% en Haute Galilée et 46% dans les environs du Kinneret. (Mer de Galilée).

 

L’absence de touristes étrangers a été un désastre pour les hôtels de Jérusalem, qui avaient 30 % d’occupation en octobre 2021, contre 76 % en octobre 2019. Les hôtels de Tel-Aviv avaient 35 % d’occupation le mois dernier, contre 70 % en octobre 2019, et le les plus touchés ont été les hôtels de Nazareth, qui n’ont enregistré que 13% d’occupation le mois dernier, contre 80% en octobre 2019.

🟦 ANNONCE 🟦

Les hôtels de Haïfa ont enregistré 45% d’occupation moyenne le mois dernier, les hôtels de Netanya également 45% et Tibériade 33%.

Il reste à voir si l’ouverture officielle des frontières d’Israël le 1er novembre aux touristes vaccinés aura un impact sur le nombre de nuitées à l’hôtel dans les mois à venir. Les exigences strictes, qui exigent que les touristes aient subi une vaccination de rappel, si leur deuxième vaccination COVID remonte à plus de six mois, limiteront considérablement le nombre de touristes étrangers entrant en Israël.