Le parti du Likoud a annoncé vendredi que l’une des premières tâches de son nouveau gouvernement après la victoire électorale sera le rapatriement massif de tous les juifs restant en Éthiopie. Le Likoud a nommé le chiffre : 7500 nouveaux rapatriés d’ici la fin de 2020.

Selon le Likoud, dans les 100 premiers jours après la création du nouveau gouvernement, un «programme ordonné» de rapatriement en Israël des «restes» de la communauté juive éthiopienne sera imprimé.

Cette semaine, le gouvernement a décidé avant même les élections de rapatrier en Israël 398 membres de la communauté qui ne sont pas couverts par la loi sur le retour et recevront la citoyenneté israélienne dans le cadre du regroupement familial en tant que proches parents de citoyens israéliens.

Le gouvernement n’accorde un tel privilège qu’aux rapatriés d’Éthiopie – les immigrants d’autres pays et communautés n’ont pas le droit d’amener leurs parents non juifs dans le pays.

En 2018, le conseiller juridique du gouvernement Avihai Mandelblit a attiré l’attention du gouvernement sur la discrimination entre les communautés, qui est créée par la prochaine décision sur l’immigration des «  derniers  » mille personnes de la communauté des Ethiopiens dans le cadre du regroupement familial, adoptée ensuite par le gouvernement.

🟦 ANNONCE 🟦

«À chaque nouvelle décision prise par des communautés d’Éthiopie … la différence d’attitude envers elles et envers deux autres groupes similaires – les descendants de Juifs qui n’ont pas le droit d’être rapatriés et les étrangers entrant en Israël pour se réunir avec leurs conjoints israéliens – devient plus prononcée il est plus difficile de justifier légalement cette différence », a averti Mandelblit.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News