Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
La qualité des systèmes de santé dans le monde arabe varie d’un pays à l’autre. L’Égypte et le Soudan sont considérés comme les pires, tandis que les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont les plus avancés. 
Que leurs services de santé domestiques soient ou non de haute qualité, de nombreux dirigeants arabes et membres des élites répondent régulièrement à leurs besoins de santé personnels en dehors de la région, se rendant généralement dans les pays occidentaux à cette fin. L’état de santé des dirigeants arabes est traité comme un secret bien gardé.

La désinformation est un pilier de la gouvernance dans la plupart des régimes arabes.

Publicité

Quiconque essaie de suivre les événements actuels dans le monde arabe pourrait croire que les familles royales et les dirigeants politiques ne tombent jamais malades. La maladie parmi les fonctionnaires est traitée comme un secret d’État, peut-être pour éviter de créer une image de faiblesse qui pourrait inviter à des tentatives de coup d’État.

Même sans cette préoccupation, une image personnelle forte et respectée est très appréciée des dirigeants arabes, qui font de leur mieux pour la préserver. La plupart d’entre eux se teignent les cheveux pour minimiser l’apparence du vieillissement. Dans le monde arabe, la vieillesse symbolise la faiblesse, tandis que dans la culture occidentale, elle dénote souvent la sagesse et un riche sens de la vie (Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, est l’un des rares dirigeants arabes qui maintient son couleur de cheveux naturelle).

La maladie qui frappe un dirigeant arabe est systématiquement tenue secrète du public. En moyenne, un dirigeant arabe reste au pouvoir pendant une trentaine d’années. Ils utilisent presque toujours des hôpitaux et des soins médicaux en dehors de leurs frontières. Ils le font pour deux raisons: premièrement, ils ne font pas confiance à leurs systèmes de santé locaux, et deuxièmement, parce qu’ils craignent l’image publique négative qui pourrait accompagner la nouvelle de la maladie du leader.

De nombreux dirigeants arabes ont demandé des soins médicaux à l’étranger. L’ancien président égyptien Hosni Moubarak avait l’habitude de recevoir des soins médicaux en Allemagne et la famille royale hachémite jordanienne reçoit ses soins de santé primaires au Royaume-Uni. Le roi jordanien Hussein a été soigné à New York, et les familles royales saoudiennes et koweïtiennes sont réputées se rendre aux États-Unis. Etats-Unis recevoir un traitement médical. La liste continue.

Un cas intéressant qui illustre la méfiance des dirigeants arabes envers le personnel médical arabe, où qu’ils se trouvent, est le cas du président algérien Abdelaziz Bouteflika. En septembre 2018, alors qu’ils recevaient des soins urgents à Genève, le personnel hospitalier suisse a été surpris de voir le frère de Bouteflika intervenir pour éloigner respectivement un médecin et une infirmière d’origine tunisienne et marocaine du leader algérien.

La grande majorité des médias dans les pays arabes sont contrôlés par l’État et servent à protéger et à préserver le régime au pouvoir. Il y a souvent un représentant officiel du gouvernement dont le rôle est de rester en contact direct avec les médias et d’autoriser la publication de tout contenu pouvant être suspect. Les services de renseignement dans les pays arabes ont été en grande partie créés pour protéger les régimes contre les menaces internes.

Dans le monde arabe, les médias ne critiquent pas le gouvernement, ils sont au contraire les porte-parole du régime. Quiconque ose dénoncer le régime risque d’être emprisonné ou expulsé du pays. Les citoyens qui souhaitent exprimer leurs opinions doivent également être très prudents sur les plateformes de médias sociaux. Ils peuvent encourir des peines sévères et même la mort pour avoir publié des opinions critiques sur le régime.

Pour le moment, les dirigeants arabes n’ont d’autre choix que de rester chez eux, même lorsqu’ils ont besoin de soins médicaux. Les pays occidentaux ont fermé leurs frontières pour arrêter la propagation du coronavirus et leurs hôpitaux sont à pleine capacité. Même si un dirigeant arabe réussissait à quitter son pays en ce moment, les médias, censurés par le régime, rapporteraient probablement à tort qu’il est toujours chez lui.

Publicité

Des rumeurs circulent actuellement sur les réseaux sociaux arabes affirmant que plusieurs chefs de famille royale ont quitté leur pays par crainte d’une infection à coronavirus. Il s’agit du roi jordanien Abdullah, soupçonné de se rendre sur l’île de l’Ascension, et du roi saoudien Salman bin Abdulaziz al-Saud, qui se trouverait sur une île de la mer Rouge.

Il est toujours difficile de trouver des informations précises sur l’État dans le monde arabe. La désinformation est un principe fondamental de la culture politique des régimes autoritaires arabes. Cela est particulièrement évident aujourd’hui, lorsqu’il est impossible d’obtenir une idée fiable de l’étendue réelle de l’infection et de la mort des coronavirus dans le monde arabe.

Source: Centre Begin-Sadat d’études stratégiques

Inscrivez vous au RSS
Publicité
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://rakbeisrael.buzz/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://rakbeisrael.buzz/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter à Infos-Israel.News

 

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

Publicité