Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Pendant les Ă©lections et les fĂȘtes, de nombreux IsraĂ©liens n’ont pas prĂȘtĂ© attention Ă  l’importante rĂ©forme entrĂ©e en vigueur juste avant les Ă©lections: dĂ©sormais, toutes les informations relatives Ă  nos dettes et Ă  la discipline de paiement sont rassemblĂ©es dans une seule base de donnĂ©es et chaque rĂ©sident du pays se voit attribuer une «cote de crĂ©dit» unique.

Les banques et les sociĂ©tĂ©s de crĂ©dit tiendront compte de cette note pour dĂ©cider de la solvabilitĂ© du client qui a demandĂ© un prĂȘt. Auparavant, seule votre banque disposait de telles informations, et les IsraĂ©liens vivant au-dessus de leurs moyens, Ă  qui on avait refusĂ© un prĂȘt ordinaire, pouvaient aller chez une autre banque ou obtenir un prĂȘt, bien que coĂ»teux, directement auprĂšs d’une compagnie de crĂ©dit. DĂ©sormais, les informations relatives Ă  vos finances sont accessibles Ă  tous et les chĂšques «retournĂ©s» ou les retards de paiement auront une incidence sur les conditions de votre prĂȘt, comme cela se produit aux États-Unis et dans de nombreux autres pays occidentaux.

❀ Depuis 10 ans, Infos-Israel. News vous apporte une actualitĂ© d'IsraĂ«l quotidienne avec plus de trois millions de vues chaque mois. Nous essayons de dĂ©velopper sans cesse nos activitĂ©s par l'ouverture d'autres sites personnalisĂ©s comme Rak Be Israel, CQVC, Israel Chrono, SOS Netivot car notre Ă©quipe chevronnĂ©e travaille avec le coeur ! Nous ne pouvons pas le faire sans le soutien financier de personnes comme vous. Soutenez nous ! ❀

Selon la nouvelle loi, l’accĂšs Ă  une base de donnĂ©es unique d’informations sur le crĂ©dit est ouvert Ă  trois agences d’Ă©valuation du crĂ©dit, qui sont tenues de fournir des informations sur un emprunteur potentiel Ă  la demande de tout organisme prĂȘteur. Les informations sur les revenus et les biens non mis en gage ne seront pas accumulĂ©es dans la base de donnĂ©es.

La loi stipule que ces informations ne peuvent ĂȘtre obtenues qu’avec le consentement Ă©crit du client. En outre, conformĂ©ment Ă  la loi, toute personne a le droit de savoir quelles organisations ont demandĂ© des informations sur ses antĂ©cĂ©dents de crĂ©dit et chaque demande doit ĂȘtre enregistrĂ©e dans une base de donnĂ©es. Par consĂ©quent, si soudainement votre compagnie de crĂ©dit ou une autre personne vous dit que dĂ©sormais, elles ont «par dĂ©faut» accĂšs Ă  vos informations financiĂšres du fait que vous possĂ©dez leur carte de crĂ©dit ou ĂȘtes leur client, cela est totalement illĂ©gal. La Banque d’IsraĂ«l a dĂ©jĂ  mis fin Ă  ce type d’incitation de la part de la sociĂ©tĂ© Israkart, rapporte TheMarker.

IllĂ©gal et toute tentative de vous obliger Ă  accĂ©der Ă  vos antĂ©cĂ©dents de crĂ©dit, si vous ne demandez pas de demander un prĂȘt en espĂšces.

L’émergence d’un historique de crĂ©dit unique, accessible Ă  toutes les organisations financiĂšres, devrait thĂ©oriquement accroĂźtre la concurrence sur le marchĂ© financier et faciliter l’obtention de prĂȘts pour les clients «de bonne foi» qui ont tendance Ă  vivre selon leurs moyens et Ă  payer leurs dettes Ă  temps. Mais pour une partie importante de la population israĂ©lienne, habituĂ©e Ă  vivre « dans le rouge » et Ă  rĂ©soudre les problĂšmes grĂące Ă  tous les nouveaux prĂȘts, l’innovation peut ĂȘtre pĂ©nible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.