Pendant les √©lections et les f√™tes, de nombreux Isra√©liens n‚Äôont pas pr√™t√© attention √† l‚Äôimportante r√©forme entr√©e en vigueur juste avant les √©lections: d√©sormais, toutes les informations relatives √† nos dettes et √† la discipline de paiement sont rassembl√©es dans une seule base de donn√©es et chaque r√©sident du pays se voit attribuer une ¬ęcote de cr√©dit¬Ľ unique.

Les banques et les soci√©t√©s de cr√©dit tiendront compte de cette note pour d√©cider de la solvabilit√© du client qui a demand√© un pr√™t. Auparavant, seule votre banque disposait de telles informations, et les Isra√©liens vivant au-dessus de leurs moyens, √† qui on avait refus√© un pr√™t ordinaire, pouvaient aller chez une autre banque ou obtenir un pr√™t, bien que co√Ľteux, directement aupr√®s d’une compagnie de cr√©dit. D√©sormais, les informations relatives √† vos finances sont accessibles √† tous et les ch√®ques ¬ęretourn√©s¬Ľ ou les retards de paiement auront une incidence sur les conditions de votre pr√™t, comme cela se produit aux √Čtats-Unis et dans de nombreux autres pays occidentaux.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon la nouvelle loi, l’acc√®s √† une base de donn√©es unique d’informations sur le cr√©dit est ouvert √† trois agences d’√©valuation du cr√©dit, qui sont tenues de fournir des informations sur un emprunteur potentiel √† la demande de tout organisme pr√™teur. Les informations sur les revenus et les biens non mis en gage ne seront pas accumul√©es dans la base de donn√©es.

La loi stipule que ces informations ne peuvent √™tre obtenues qu’avec le consentement √©crit du client. En outre, conform√©ment √† la loi, toute personne a le droit de savoir quelles organisations ont demand√© des informations sur ses ant√©c√©dents de cr√©dit et chaque demande doit √™tre enregistr√©e dans une base de donn√©es. Par cons√©quent, si soudainement votre compagnie de cr√©dit ou une autre personne vous dit que d√©sormais, elles ont ¬ępar d√©faut¬Ľ acc√®s √† vos informations financi√®res du fait que vous poss√©dez leur carte de cr√©dit ou √™tes leur client, cela est totalement ill√©gal. La Banque d’Isra√ęl a d√©j√† mis fin √† ce type d’incitation de la part de la soci√©t√© Israkart, rapporte TheMarker.

Illégal et toute tentative de vous obliger à accéder à vos antécédents de crédit, si vous ne demandez pas de demander un prêt en espèces.

L‚Äô√©mergence d‚Äôun historique de cr√©dit unique, accessible √† toutes les organisations financi√®res, devrait th√©oriquement accro√ģtre la concurrence sur le march√© financier et faciliter l‚Äôobtention de pr√™ts pour les clients ¬ęde bonne foi¬Ľ qui ont tendance √† vivre selon leurs moyens et √† payer leurs dettes √† temps. Mais pour une partie importante de la population isra√©lienne, habitu√©e √† vivre ¬ę¬†dans le rouge¬†¬Ľ et √† r√©soudre les probl√®mes gr√Ęce √† tous les nouveaux pr√™ts, l’innovation peut √™tre p√©nible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.