Pour la huitième année consécutive, Israël s’est vu attribuer la plus haute note du département d’État américain dans la lutte contre la traite des êtres humains.

Le rapport sur la traite des êtres humains de 2019 a classé Israël parmi les États de la première catégorie, leader dans la lutte contre le commerce illégal d’êtres humains aux fins de travail forcé, d’esclavage sexuel ou d’exploitation sexuelle à des fins commerciales. On pense que ce phénomène grave affecte des millions d’hommes, de femmes et d’enfants, victimes de cette industrie néfaste de plusieurs milliards de dollars chaque année.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le groupe de niveau supérieur comprend seulement 33 pays.

Le ministère de la Justice a déclaré que les forces de l’ordre israéliennes menaient une bataille agressive et sans compromis contre l’industrie locale de la traite des êtres humains, qui générerait environ un milliard de dollars par an.

Le rapport du département d’Etat a noté qu’Israël avait adopté une triple approche pour lutter contre la traite des êtres humains, en concentrant ses efforts sur la prévention, l’application des lois et la protection des victimes. En 2018, 59 victimes de la traite et de l’esclavage ont été identifiés en Israël, 139 enquêtes pénales ont été ouvertes et 22 actes d’accusation ont été enregistrés pour infractions liées à la traite.

Le ministre de la Justice, Amir Ohana, a déclaré: « C’est la huitième année consécutive que les efforts d’Israël pour éradiquer la traite des êtres humains sont reconnus à l’échelle internationale, et je salue l’engagement continu et la coopération de tous les ministères avec le ministère [de la Justice]. Nous continuerons agir pour renforcer la répression des contrevenants afin d’éradiquer le phénomène et d’assister les victimes du crime.