24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Saviez-vous que le territoire d’Israël est désertique à 50% et n’a pratiquement pas d’eau? Dans ces conditions arides , comment produisez-vous de la nourriture pour votre population? La réponse réside dans leurs scientifiques qui ont créé des solutions pour utiliser efficacement le peu de terre arable dont ils disposent.

Israël produit 70% de la nourriture qu’il consomme actuellement, mais cela n’a pas toujours été le cas. Depuis les années 1950, les scientifiques israéliens travaillent sur des technologies qui servent leur agriculture et aussi celle du reste du monde qui adopte leurs pratiques. Ses innovations sont la clé de la croissance dans le désert et son succès est tel que les produits agricoles représentent la majorité de ses exportations.

Le secteur agricole local est presque entièrement technifié grâce au fait que depuis les années 2000, ils ont mis en œuvre des programmes de Recherche et Développement (R&D), une politique publique promue par le gouvernement dans ses institutions et universités. La technologie développée comprend des systèmes pour garder vos céréales fraîches, des contrôleurs biologiques de ravageurs, des logiciels de conseil pour les agriculteurs, ainsi que l’utilisation de semences plus résistantes aux conditions environnementales extrêmes.

Le gouvernement, les institutions universitaires, l’industrie privée et les producteurs de toutes tailles en Israël ont uni leurs forces pour résoudre les défis de cette région et, par conséquent, l’agriculture est désormais le moyen de subsistance d’une grande partie de la population, en particulier à Arava. La vallée qui sert de frontière avec le désert du Néguev, au sud du pays.

L’une des plus grandes réalisations du secteur agricole israélien est l’efficacité de ses processus d’irrigation. En introduisant une meilleure technologie, la production a presque quintuplé au cours des 30 dernières années. Ceci, sans pratiquement changer la quantité d’eau utilisée, mais comment l’ont-ils fait?

🟦 ANNONCE 🟦

Grâce à l’irrigation goutte à goutte, la plante ne reçoit directement que l’eau dont elle a besoin. De plus, ils utilisent des systèmes d’irrigation informatisés qui réduisent la consommation jusqu’à 70% par rapport à l’irrigation par gravité.

Les réserves d’eau d’Israël s’élèvent chaque année à environ 1 600 millions de mètres cubes et 75% de ces réserves sont utilisées pour l’agriculture. Pour utiliser efficacement la ressource, les scientifiques israéliens ont travaillé sur un processus d’irrigation miniature avec des débits de 100 à 200 centimètres cubes par heure pour créer des rapports air-eau optimaux qui améliorent la capacité d’économies. De plus, ils ont développé des micro-asperseurs et des micro-asperseurs.

Les systèmes d’irrigation sont multifonctionnels. Par exemple, la fertigation informatisée qui est responsable de la fertilisation à travers le système d’irrigation, en contrôlant la température et l’humidité.

Les agriculteurs israéliens utilisent des produits adaptés à leurs conditions. Ils profitent de la lumière du soleil, profitent de la température élevée, du sol abondant et, de ce fait, cultivent avec moins de dépenses énergétiques.

🟦 ANNONCE 🟦

Dans le Néguev, par exemple, ils ont introduit de nouvelles variétés d’agrumes qui ont augmenté les rendements de 50 à 100%. Il existe également des oliveraies irriguées avec de l’eau saumâtre, qui contiennent plus de sels dissous que d’eau douce mais moins que l’eau de mer, avec un rendement six fois supérieur à celui de l’eau de pluie dans d’autres pays.

Ses techniciens ont également développé des machines spécialisées pour chaque étape de la chaîne d’approvisionnement, y compris le tri des produits, l’emballage, le stockage et le transport. Grâce à la mise en œuvre de cette technologie, Israël est désormais l’un des principaux exportateurs de matières premières et d’outils de production alimentaire.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !