Dans ces jours sombres, il y a des lueurs d’espoir. Je suis assise dans mon bureau de ma maison de Netivot, en train de parler à des contacts professionnels, et soudain, de façon inattendue, la sirène se déclenche.

Trois de mes six enfants et moi commençons à courir vers l’abri, et ont entend pas une alerte mais des dizaines d’alertes qui se suivent et ne finissent pas depuis nos téléphones, là je me dit « ou est mon père de 86 ans ?  » Il est seul, dans sa maison et malgré que sa chambre soit son miklat aujourd’hui, je me dit  » aura t’il le temps de se lever sur ses jambes lourdes et accéder en 15 secondes dans l’abri »? Il ne peut être chez moi pendant ces temps difficiles car notre Miklat est en sous sol, et il faut descendre des escaliers, ce qu’il ne peut faire avec son âge en courant.

Nous ne serons jamais habitués à de telles attaques, le missiles sont entendus dans le ciel, les « boums » qui se succèdent nous font sursauter et on se demande si nous serons la cible du Hamas, si la maison de mon père seul face à cette guerre sera touchée, ou si cette maison dont nous avons travaillé toute une vie sera détruite avec nous avec ?

Nous courons vers le refuge et je commence à tâtonner avec mon téléphone en essayant de savoir si mon père va bien, si mes enfants qui travaillent à l’extérieur sont en sécurité ?

Il y a un boom, un autre boom, plus de booms.

🟦 ANNONCE 🟦

J’ai enfin mon père au téléphone qui me rassure et me dit, qu’il est dans l’abris, et que nous devons faire attention à nous, cet ancien CRS et soldat en Algérie est habitué à la guerre mais son âge lui fait défaut, j’ai peur et je tremble que quelque chose lui arrive. Mais j’ai aussi autour de moi, mes enfants dont le plus jeune à 12 ans, il semble calme, et comme les autre enfants respectent les consignes de la Défense passive, les plus grand ne supportent plus les alertes et se demandent quand cesseront ces tensions, ils ont déjà fait l’armée et son fatigués…

Ma fille doit se marier en Juin, je me dit, elle a attendue la fin du corona et aujourd’hui c’est le Hamas qui peut lui annuler tout ses rêves de nouvelle mariée…

J’entends à nouveau un grognement dans le ciel et c’est une autre alerte qui sonne, et nous sommes de retour à l’abri, et il y a plus d’explosions. Tant d’explosions. Et ils durent un certain temps et j’appelle à nouveau papa, tout va bien, mais j’ai peur pour lui car je ne peux être à ses cotés.

Je ne peux pas décrire correctement ce qu’est Israël maintenant. Ce conflit a éclaté si soudainement et de manière si dévastatrice. L’ambiance est sombre. Tout le monde a peur. Nous ne savons pas où cela va, mais cela n’a vraiment pas l’air rassurant malgré les répliques dévastatrices de Tsahal, on se demande quand tout finira ?

🟦 ANNONCE 🟦

Il y a près de 11 ans, Infos Israel News a été fondé et nous ne pensions pas continuer encore en 2021 dans ce parcours de guerre médiatique. Au cours des 12 années que j’ai vécues ici, j’ai traversé de nombreuses guerres et conflits, mais aujourd’hui c’est différent. La guerre a explosé si vite et si violemment, sans oublier les relations inter-raciales qui ont évolué dans le pays.

Le conflit avec Gaza est un élément. Et c’est certainement le pire conflit que nous ayons connu depuis des années. Nous n’avons jamais eu autant de missiles tirés en même temps sur autant d’endroits à travers le pays en si peu de temps. Et les résultats sont évidents: dix Israéliens sont morts, des bus en flammes, des maisons détruites.

Mais le deuxième élément, celui qui inquiète tant d’entre nous, est la façon dont cette vague de violence s’est étendue à la population israélo-arabe. Il y a des émeutes dans tout le pays. Des villes comme Haïfa, Acre (Akko) et Lod, célèbres pour leur coexistence pacifique, sont maintenant en flammes. Des restaurants comme le célèbre Uri Buri , véritable joyau de la coexistence, a été entièrement brûlé, tandis qu’Arabesque , un magnifique centre d’art et de résidence, a été complètement vandalisé.

Ce matin, des émeutiers dans le village israélo-arabe ont commencé à lapider les voitures qui passaient sur la route. Si ce village éclate, un village où les relations sont si positives depuis tant d’années, nous sommes pris au piège. Pas seulement physiquement, mais de toutes les manières. Cette tension et violences des arabe israéliens entrainent forcement un moment la réaction des foules de Juifs qui réagissent également.

En un instant, tout paraît brisé. Il faudra des années pour que la confiance mutuelle se développe une fois de plus, pour que nous puissions reconstruire ces relations endommagées.

Aller bien au-delà du conflit

Lorsque Infos Israel News et Rak Be Israel ont été fondé, notre objectif était de raconter les histoires d’Israël au-delà du conflit afin de montrer aussi l’ingéniosité, les efforts humanitaires, l’innovation extraordinaire, mais aussi le plaisir et l’esprit de créativité de l’Etat Juif.

Mais que penser aujourd’hui lorsque nous sommes confrontée à un conflit dévorant comme celui-ci?

La réponse est que depuis ces premiers jours, nous continuons à montre qui est la population d’Israël – les juifs, les musulmans, les druzes , les chrétiens, les gens de toutes les religions et de toutes les croyances. Nous célébrons la diversité d’Israël, les succès de tous ceux qui vivent dans ce pays et y vivent, quelle que soit leur couleur ou leur race.

Maintenant, en cette période de test, ces histoires sont plus importantes que jamais. Nous sommes un phare de lumière dans une période très sombre. Notre objectif est de renforcer Israël – pas seulement à l’étranger, où les reportages sur Israël atteignent de nouvelles profondeurs – mais aussi chez nous.

Nos histoires rappellent à tous qu’il y a bien plus en Israël que la violence. Les habitants de ce petit pays peuvent être magnifiques. Juifs, chrétiens, musulmans, druzes , il y a des milliers et des milliers de personnes exceptionnelles qui travaillent pour la paix, qui travaillent pour faire de nouvelles technologies qui peuvent nous aider tous, des gens qui créent, développent, pensent et sentent leur façon d’aider les autres. Même maintenant. Même pendant ce conflit.

Nous devons nous en souvenir. Nous tous.

L’extrémisme islamique qui balai Israël en ce moment n’est pas le reflet de tous ceux qui vivent ici. Les histoires que vous lisez dans nos sites comme Rak Be Israel sont une célébration du bien, des personnes qui veulent faire une différence et améliorer la vie. Ils offrent de l’espoir. Nous avons besoin d’espoir.

C’est difficile. Je sais que c’est dur. Il est facile de se laisser emporter, de commencer à haïr et à craindre l’autre côté. Avec des missiles qui pleuvent à travers Israël, avec le nombre de morts qui montent des deux côtés, et notre armée – y compris nos enfants à la frontière de Gaza, il est facile de succomber.

Mais nous ne devrions pas. Il y a plus en Israël que cela.

Ce qui se passe ici maintenant est un revers énorme et difficile, mais Rak Be Israel et Infos Israel News sont une île au milieu de cette folie. Nous devons tous, où que nous soyons, nous souvenir et célébrer la bonté qui est toujours au cœur de ce petit pays que tant de personnes disparates appellent à détruire chez eux.

Sabrina Netivot



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News