La chaîne de boulangerie parisienne primée Maison Kayser ouvrira sa première succursale dans le port de Tel Aviv le mois prochain. L’équipe a été envoyée suivre une formation en France, mais le réseau promet: « Il y aura des baguettes israéliennes avec des saveurs comme la halva et l’hysope. »

Malgré le corona, Eric Kaiser, le boulanger français primé et propriétaire de la chaîne de boulangerie Maison Kayser, qui exploite 250 succursales dans le monde, entre pour la première fois en Israël. En août, Kaiser ouvrira sa première succursale dans le port de Tel Aviv, en partenariat avec des investisseurs juifs résidant en France.

Le complexe de Kaiser s’étendra sur 550 mètres carrés, qui abritaient auparavant les deux restaurants mythiques « Mol Yam » et « Gilliz », qui ont été fermés. Le complexe comprendra une confiserie, un café et une pâtisserie qui seront actifs tous les jours de la semaine, y compris le shabath (malheureusement pour les Juifs pratiquants !). Environ 25 types de pain et baguettes y seront vendus, ainsi que des gâteaux et des pâtisseries, et deux autres succursales devraient ouvrir plus tard sur le boulevard Rothschild et les tours Midtown.

Kaiser est la quatrième génération de boulangers à être célèbre pour ses pains artisanaux, qu’il cuit avec de la farine spéciale et de la levure qu’il développe lui-même, tandis que « Kaiser Flour » est même breveté. Il a ouvert sa première boulangerie en 1996 sur la rue Montgomier dans le cinquième arrondissement de Paris – et déjà cette année-là sa baguette et son croissant étaient reconnus comme les meilleurs de la ville, et l’endroit est connu pour ces longues files d’attente.

Eric Kayser, p-dg de Maison Kayser : "Je veux conquérir la Chine ...

🟦 ANNONCE 🟦

En 2001, il quitte la France pour la première fois et ouvre sa première succursale à Tokyo. Il y a un an, il a reçu le prix de la meilleure baguette à New York, où il a ouvert sa première succursale en 2012. Depuis, comme mentionné, la chaîne exploite des centaines de succursales dans le monde.

« Quand Eric est arrivé à New York, ils ne l’attendaient pas, il y avait déjà des boulangeries et des confiseries, et il a réussi à conquérir la ville », a déclaré le partenaire et PDG Yuan Samadja, qui sera en charge des opérations dans le pays. Nous pensons avoir une valeur supplémentaire – à un prix raisonnable « , a-t-il ajouté.

Samdja a une expérience dans les restaurants et a immigré en Israël depuis Paris il y a 12 ans. Dans une conversation avec Ynet et Yedioth Ahronoth, il a promis que « les produits et la variété dans les boulangeries ont été adaptés au goût israélien. Il y aura des pâtisseries avec de la halva, et nous introduirons des saveurs comme le zaatar et plus dans nos pains. »

Selon lui, certains des boulangers qui seront employés par Kaiser Israël sont des immigrants de France, et à part eux, l’ensemble du personnel a suivi plusieurs mois de formation dans les boulangeries Kaiser en France. Smadja souligne également qu’il ne s’agit pas d’une franchise et que Arik Kaiser lui-même est un partenaire du réseau en Israël « et chacun de nos produits passe son approbation ».

🟦 ANNONCE 🟦

Kaiser a également un lien avec Israël: lorsque la chaîne Arcaffé a été fondée, qui était basée sur le café et les pâtisseries, la famille Shemer, le fondateur, a acquis des connaissances de lui et a également envoyé des travailleurs pour le former. Kaiser est également venue en Israël pour conseiller la chaîne lorsqu’elle a installé sa boulangerie à Netanya.