La communauté Bnei Menashe de l’État reculé du nord-est de l’Inde de Manipur a commencé à se préparer pour Pessah plus tôt cette semaine, notamment en préparant de la matsa au Shavei Israel Hebrew Center à Churachandpur.

Les Bnei Menashe, ou fils de Manassé, affirment que la descendance de l’une des dix tribus perdues d’Israël a été envoyée en exil par l’Empire assyrien il y a plus de 27 siècles. Leurs ancêtres ont erré à travers l’Asie centrale et l’Extrême-Orient pendant des siècles, avant de s’installer dans ce qui est aujourd’hui le nord-est de l’Inde, le long des frontières de la Birmanie et du Bangladesh.

Tout au long de leur séjour en exil, ils ont continué à pratiquer le judaïsme comme le faisaient leurs ancêtres, notamment en observant le shabbat, en observant la casher, en célébrant les fêtes et en suivant les lois de la pureté familiale.

« Pessah symbolise la délivrance du peuple juif, et c’est une fête qui résonne profondément pour les Bnei Menashe », a déclaré Michael Freund, fondateur et président de Shavei Israel.

« Dans les régions les plus reculées du nord-est de l’Inde, des milliers de Bnei Menashe s’assoiront à Pessah pour diriger le seder traditionnel, qui incarne l’espoir qu’ils nourrissent depuis des générations: faire leur alyah et retourner sur la terre de leurs ancêtres, la terre d’Israël.  »

🟦 ANNONCE 🟦

Israël a aidé plus de 4 000 Bnei Menashe à faire leur aliyah au cours des deux dernières décennies.
🇬🇧✡️ – REGARDER: Message de la Pâque du Premier ministre britannique Boris Johnson à la communauté juive. #Pesach pic.twitter.com/BwFmgQEfsr

– Belaaz (@TheBelaaz) 26 mars 2021