Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le rabbin Waldstein de Yeruham, père de 7 enfants, a contracté avec toute sa famille le virus, et il est décédé six semaines plus tard: «Malheureusement, il est arrivé à l’hôpital trop en retard».

Le corona n’est pas une maladie réservée aux adultes: vendredi, le rabbin Pinchas Eliyahu Waldstein, 35 ans, est décédé après environ six semaines au cours desquelles il a été hospitalisé dans l’unité de soins intensifs Corona de l’ hôpital Soroka de Beer Shavua.

Waldstein, habitant de Yeruham, a laissé derrière lui une veuve et sept orphelins, l’aîné n’ayant que 14 ans. Son état s’est détérioré même s’il était connecté à l’appareil respiratoire, et lorsqu’il a été qualifié de critique, les membres de sa famille ont été appelés pour lui dire au revoir.

Dans l’unité de soins intensifs Corona de l’hôpital Soroka, huit patients sont toujours hospitalisés aujourd’hui (dimanche), six d’entre eux sont accrochés à des respirateurs et quatre sont connectés au dispositif ECMO.

Des gens qui connaissaient le rabbin Waldstein ont dit à Ynet qu’il était une personne agréable et heureuse: « Un homme spécial qui n’a jamais fait de mal à personne. Il aimait tout le monde. Il prenait soin de sa femme et était dévoué envers elle et les enfants. Chaque façon dont il se conduisait était avec le sourire et la gentillesse. »

À propos de la maladie, ils ont déclaré: « Il se sentait mal et était isolé avec toute la famille. Il était responsable, respectait les directives et portait un masque tout le temps. Après avoir été testé et découvert qu’il était infecté du Corona, toute la famille était positive. Il est resté à la maison jusqu’à ce qu’il se trouve dans une situation vraiment difficile.

« Malheureusement, il est arrivé en retard. A l’hôpital, il a été endormi peu de temps après. Toute la communauté soutient sa veuve et ses orphelins maintenant, l’aîné a 14 ans et le plus jeune a six mois. »

Une autre jeune femme est décédée ces derniers jours à l’hopital Soroka du virus corona du nom de Magnam Ayat, 23 ans, de Rahat. «Elle commençait à peine à vivre sa vie», a déclaré sa sœur Wafika. « Elle avait beaucoup de rêves. Elle avait beaucoup de choses qu’elle voulait faire. »

Magnam a été définie comme ayant une maladie de fond parce qu’elle était en surpoids et prévoyait de subir un pontage gastrique. Sa sœur a déclaré que les membres de la famille suivaient les instructions, portaient des masques et veillaient à l’hygiène et à la distance sociale.

«Je viens d’un endroit où les gens ont peur, car ma sœur aînée avait le cœur brisé et nous l’avons également perdue récemment», a-t-elle déclaré. « Je veux dire à tous ceux qui liront ceci: ma sœur est morte trop jeune. Respectez les consignes. Ne prenez pas ce virus à la legere. Ne vous dites pas que cela arrive qu’aux autres ou  » Je n’ai pas de maladie d’origine, je vais m’en sortir et rien ne se passera . Je regarde les gens dans les yeux, « Et voyez que la moitié du monde considère ce virus en riant et dit que cela passera. Cette maladie n’a rien à voir avec le fait que vous soyez jeune ou vieux. »

Pendant quatre semaines, Wafika a été informée de l’état de Magnam par le directeur de l’unité de soins intensifs de Soroka, le Dr Uri Galanta, qui se battait pour la vie de sa sœur. « J’étais avec lui tous les jours lors d’un appel vidéo », a-t-elle déclaré. « Elle a été hospitalisée en soins intensifs il y a quatre semaines. Ce qui fait le plus mal à la famille, c’est que nous n’avons pas pu lui dire au revoir. Nous l’avons vue à l’écran. Je lui ai dit qu’il irait bien quand elle serait hospitalisée, mais la situation s’est compliquée. Ils ont dû la placer dans le coma. »

Les medecins se sont battus pour sa vie et celle d’autres patients dans le même état. Ils font un travail sacré. Ils mettent leur vie en danger et nous devons les soutenir et les préserver. « Les gens ne savent pas ce qui se passe dans les hôpitaux et ne voient pas la pression exercée sur les médecins et le personnel médical. »

Dans le même temps, une mère de 20 ans a été hospitalisée dans un état critique après une complication du virus corona . C’est une résidente de Rahat qui lors de la deuxième naissance a été infectée par le virus pendant sa grossesse et est arrivée à Soroka après un travail il y a neuf jours. En relation avec le moniteur, les médecins du service de gynécologie ont identifié une détresse fœtale et elle a été envoyée pour une césarienne. Le fœtus naît à 37 semaines  s’avère négatif pour le virus corona .

Inscrivez vous au RSS
 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://rakbeisrael.buzz/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://rakbeisrael.buzz/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter à Infos-Israel.News

 

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !