24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Le mois dernier, des médecins du Maryland ont effectué la première transplantation cardiaque au monde avec un cœur de porc génétiquement modifié. C’était une percée parce que le porc donneur avait subi une modification génétique pour éliminer un type spécifique de sucre de ses cellules qui était considéré comme responsable des rejets d’organes antérieurs chez les patients.

Ce fut le dernier triomphe dans le domaine en plein essor des greffes d’organes interspécifiques, connues sous le nom de xénotransplantation. D’autres expériences récentes incluent le test de l’utilisation de greffes de rein de porc sur des cadavres en état de mort cérébrale qui avaient été donnés à la science.

Les porcs ont été utilisés pour diverses raisons : ils sont faciles à élever et à entretenir (bien qu’avec certains coûts environnementaux) ; ils sont disponibles en grand nombre ; ils peuvent être élevés dans des conditions exemptes d’agents pathogènes et, plus important encore, leur anatomie et leur physiologie sont similaires à celles des humains.

Bien que les chercheurs aient un long chemin à parcourir, ces avancées prometteuses soulèvent la question de savoir si la loi juive autorise l’utilisation de cette technologie, compte tenu du tabou contre les porcs dans la culture juive.

Dans la Bible, le cochon est pointé du doigt car il a les sabots fendus, mais ne rumine pas, ce qui le disqualifie comme aliment casher. « Et le cochon, bien qu’il ait de vrais sabots, aux sabots fendus, ne mâche pas le bol de nourriture : il est impur pour vous. Vous ne mangerez pas leur viande ni ne toucherez leurs carcasses ; cela est impur pour vous » (Lévitique 11 : 7-8).

🟦 ANNONCE 🟦

La Bible interdit de manger cet animal et souligne également que l’on peut devenir « impur » en manipulant sa viande. Cette dernière règle, cependant, ne s’applique qu’aux questions de pureté rituelle qui étaient pertinentes lorsque le Temple était à Jérusalem, mais a peu de ramifications dans la pratique contemporaine.

En plus de l’interdiction de manger du porc, les sages ont également décrété qu’il est interdit d’élever des porcs en Israël ou dans le monde. Maïmonide a affirmé que c’était parce que les cochons sauvages causaient beaucoup de dommages environnementaux et matériels. Cependant, les sages sont aussi allés plus loin en déclarant : « Maudit soit celui qui élevait des cochons », ce qui traduit un profond rejet de cet animal.

Dans les temps anciens, le porc était un aliment de base dans le régime alimentaire de la région, de sorte que l’interdiction juive de le manger était un symbole du séparatisme juif. Pendant la période maccabéenne, les dirigeants grecs sont considérés comme tentant de forcer les Juifs à manger du porc, symbolisant la domination étrangère. Au fil du temps, l’animal s’est également lié à Rome, qui a profané le Temple en plaçant un cochon dans son sanctuaire.

Dans la littérature juive, le cochon est souvent appelé « cette chose » (oto davar), indiquant notre mépris pour ne serait-ce que mentionner son nom.

🟦 ANNONCE 🟦

Ce tabou culturel fort a été incorporé dans la loi israélienne en 1962, lorsque la Knesset a interdit la vente de porc. Comme l’a montré la juge de la Cour suprême Daphne Barak-Erez, cette législation a été adoptée dans un sens plus large d’héritage culturel et non de coercition religieuse. Cependant, des exceptions ont été faites, autorisant l’élevage de porcs dans certaines villes, en particulier dans les régions de Galilée à forte population chrétienne. Ces dernières années, en raison de la demande accrue de porc (en particulier par les immigrants de l’ex-Union soviétique), ainsi que des lois fondamentales protégeant la liberté d’occupation, ce tabou s’est quelque peu atténué et le porc est facilement disponible dans de nombreuses villes israéliennes.

Cependant, malgré l’interdiction de consommer du porc, ainsi que le tabou général entourant les porcs, il n’y a jamais eu d’interdiction rituelle de tirer profit des porcs. En fait, selon certains chiffres, les Juifs seraient autorisés à donner du porc à leurs ouvriers non juifs ou à servir d’intermédiaires dans la vente de cette nourriture. Certes, le bénéfice à des fins non liées à la consommation n’est pas interdit, et encore plus lorsque le produit de porc est utilisé à des fins médicinales. La valeur de sauver des vies l’emporterait même sur l’interdiction de manger le porc lui-même.

Pour cette raison, comme l’a souligné le bioéthicien Dr Fred Rosner, les Juifs n’ont jamais eu de problème à utiliser des valves cardiaques porcines, de l’insuline porcine ou de la peau de porc transplantée pour traiter des brûlures graves (xénogreffe).

Malheureusement, dans la culture populaire, les Juifs sont parfois représentés à tort comme des personnes qui interdisent à tout prix les produits à base de porc. Ainsi, dans un épisode tristement célèbre de la populaire série Grey’s Anatomy, un juif orthodoxe rejette une valve de porc salvatrice et n’est sauvé que lorsqu’un substitut de vache est trouvé. Cette horrible fausse déclaration a été condamnée à juste titre.

Il reste essentiel que les juifs et les non-juifs n’exagèrent pas certains tabous culturels au point de compromettre des valeurs religieuses plus critiques, telles que la préservation de la santé. Si la xénotransplantation porcine peut aider à sauver des vies, il est important que cette voie soit explorée et utilisée.

Cela dit, certains éthiciens se sont demandé si la manipulation génétique des animaux pourrait commencer à brouiller la frontière entre les humains et les animaux.

John Loike et Alan Kadish du Touro College, par exemple, ont soutenu que le mélange de cellules cérébrales humaines et animales soulève des questions particulièrement profondes parce que le cerveau va au cœur de l’identité personnelle et humaine.

À mon avis, ce sont des questions importantes qui devraient toujours être posées avant et pendant ces types d’expériences pionnières. Cela ne devrait pas arrêter cette recherche, mais nous devrions toujours nous poser des questions profondes sur les implications de ces analyses.

Il nous incombe également de nous rappeler que la pénurie de cœurs, de poumons et d’autres organes critiques serait grandement atténuée si davantage de personnes signaient des cartes de donneur d’organes comme la carte ADI en Israël. Un large éventail d’autorités rabbiniques, dirigées par le grand rabbin d’Israël, soutient le don d’organes posthume.

L’auteur est co-doyen de la Tikvah Online Academy et boursier postdoctoral à la faculté de droit de l’Université Bar-Ilan. Son livre, A Guide to the Complex: Contemporary Halakhic Debates, a remporté le National Jewish Book Award.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !