Les restes vieux de 43 millions d’années d’un épaulard à quatre pattes, trouvés dans la partie égyptienne du désert du Sahara, ont été identifiés comme une espèce nouvellement découverte, a rapporté StudyFinds le mois dernier.

La découverte de cette nouvelle espèce est « critique » pour comprendre le processus d’évolution des anciennes baleines en mammifères marins que nous connaissons aujourd’hui, selon les scientifiques. Les restes fossilisés, qui comprennent le crâne et les côtes, ont été découverts lors d’une expédition internationale de 2008 dans un cimetière d’animaux dans la vallée du Nil appelé la dépression du Fayoum.

L’espèce d’épaulard nouvellement découverte, surnommée Phiomicetus anubis, mesurait probablement plus de trois mètres de long et pesait plus de 900 kg. Il parcourait très probablement les océans de la Terre pendant la période éocène, il y a environ 56 à 34 millions d’années.

Le squelette de la baleine a révélé qu’elle possédait un long museau et des dents pointues attachées à des mâchoires massives. Les experts disent que cela ressemblait probablement à quelque chose entre un dauphin des temps modernes et un loup aquatique géant.

Une étude du groupe de recherche Sallam Lab, publiée dans Proceedings of the Royal Society B , a ouvert la voie à cette découverte.
« Lorsque les preuves anatomiques nous ont conduits à la conclusion qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce de baleine, ce fut une sensation incroyable de joie et d’enthousiasme », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Abdullah Gohar, à StudyFinds.
« Cette contribution fait considérablement progresser la compréhension du rôle que les eaux africaines ont joué dans l’évolution des baleines au cours de l’Éocène », a déclaré Gohar.

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News