24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

C’était une fraîche journée de printemps à Yilan, une ville de la côte nord-est de Taïwan connue pour ses rizières pittoresques et ses délicieux oignons de printemps. Sous un pont qui servait de piste de danse, sur un fond montagneux nuageux parsemé de grues blanches, environ 10 adultes taïwanais ont habilement dansé sur de la musique folklorique israélienne classique, des chansons comme « Hinei Matov », « David Melech Yisrael. » Sulam Yaakov » et d’autres airs populaires du monde entier. Au total, plus de 35 danses ont été pratiquées pendant trois heures.

Pour beaucoup de ces habitants, les danses sont familières, presque une seconde nature. Dans la cinquantaine, ils ont grandi à une époque où la danse folklorique internationale était la seule activité de groupe autorisée par le gouvernement nationaliste du Kuomintang, à partir de 1949.

Cette année-là, le Kuomintang, au pouvoir en Chine depuis 1912, perd une longue guerre civile contre le Parti communiste et se retire à Taïwan. Selon les estimations, environ 2 millions de Chinois ont continué à migrer vers l’île au cours des années suivantes.

Il a gouverné Taiwan dans une bulle sous une loi martiale stricte pour réprimer toute éventuelle présence communiste chinoise ou toute activité anti-gouvernementale. Le résultat a été une forte censure des journaux, des livres, de la télévision, de la radio et d’autres formes de divertissement, ainsi qu’une interdiction des « rassemblements illégaux ». Le gouvernement a promu la culture chinoise et la langue chinoise mandarin, interdisant l’étude de l’histoire taïwanaise, la pratique de la langue taïwanaise et la danse, affirmant que l’activité était « contre la moralité ».

Mais il y avait une raison pour laquelle les Taïwanais pouvaient se rassembler en groupes et un genre de danse qu’ils pouvaient pratiquer : pour des raisons politiques et nationalistes.

🟦 ANNONCE 🟦

« Toute l’île était fermée. Dans ces conditions, personne n’était autorisé à [pratiquer d’autres formes de] danse, ils ne pouvaient pas participer à ces activités car elles étaient contrôlées. Mais il y avait un type que vous pouviez faire, et c’était la danse folklorique », explique Xu Wenhong, un professeur de sciences alimentaires de 57 ans à l’Université de Yilan qui organise des cours hebdomadaires de danse folklorique.

« A cette époque, nous n’avions vraiment aucune forme de divertissement. Même certains films n’ont pas pu sortir, ils ont tous été contrôlés », a-t-il dit. « Alors quand j’étais enfant et que j’ai vu ma mère danser, j’ai pensé que ça avait l’air amusant. Alors quand je suis arrivé à l’université, j’ai rejoint un club. Il y rencontre sa femme, Tsui-yen. Les deux sont ensemble depuis et dirigent ces événements réguliers à Yilan.

La danse folklorique « a joué un rôle d’outil politique et d’activité communautaire pendant et après la période de la loi martiale à Taiwan », a écrit Wei-Chi Wu de l’Université de Californie Riverside dans sa thèse sur le sujet. « Pour le gouvernement national, la danse folklorique internationale était une œuvre culturelle qui l’a aidé à faire progresser le nationalisme taïwanais et à montrer l’alignement de Taiwan avec les États-Unis et son opposition à la Chine communiste. »

À cette fin, dans les années 1950, le gouvernement taïwanais a invité des professeurs de danse américains à présenter les danses aux professeurs taïwanais, qui les ont emmenés dans leurs écoles élémentaires et leurs collèges. Bientôt, presque toutes les écoles ici utilisaient des danses folkloriques du monde entier comme activité d’exercice pour les étudiants, et presque tous les collèges avaient un club de danse folklorique.

🟦 ANNONCE 🟦

À l’époque, les États-Unis offraient encore un soutien militaire, politique et économique à Taïwan, avant de reconnaître officiellement la République populaire communiste de Chine en 1979.

Des Américains comme Rickey Holden, un chorégraphe renommé et professeur de danse folklorique, ont apporté des chansons comme « Mayim Mayim » (d’Israël), « Shibolet Basadeh » (Israël) et « Wooden Shoes » (Lituanie) aux maîtres taïwanais lors de leur première visite en 1957. « Mayim Mayim », qui signifie « eau, eau » en hébreu et est devenu connu sous le nom de « danse de l’eau » en chinois, a été l’une des premières danses folkloriques introduites à Taiwan et est devenue synonyme de l’activité. Son impact a été si important que l’Association internationale de danse folklorique de Taiwan en a fait le sujet de son séminaire du 50e anniversaire en 2007, selon JTA.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !