Lors d’une opération unique en son genre, une équipe de médecins du centre médical Hadassah a réparé la hernie (muscle entre la poitrine et l’abdomen) d’un nouveau-né.   Puis, à l’aide d’une chirurgie thora-coscopique peu invasive, ils ont repoussé l’intestin grêle et la rate du bébé dans l’abdomen.

L’équipe de la salle d’accouchement a réalisé qu’il y avait un problème avec le bébé, dû à une détresse respiratoire. Un ultra son montrait une hernie diaphragmatique.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Lorsque le diaphragme, la fine couche de muscle qui sépare l’abdomen du thorax, ne se forme pas correctement, les organes normalement situés dans l’abdomen peuvent être poussés (herniés) à travers l’ouverture dans le thorax. L’intestin grêle, le colon et la rate du bébé étaient dans la poitrine, appuyant sur les poumons et le cœur.

Le bébé a été placé sous un appareil respiratoire pour stabiliser son état pendant que les médecins se préparaient pour la procédure.

Ses parents, Libby et Joe Preiger, affirment que malgré de nombreux tests prénatals et suivis chez leur prestataire de soins de santé local, ils ne savaient pas que leur fille était atteinte de hernie. Ils ont exprimé leur confiance absolue envers les médecins de Hadassah « pour traiter notre bébé de la meilleure façon possible ».

Le Dr Amos Vromen, directeur du département de chirurgie pédiatrique à l’hôpital Hadassah, a déclaré que dans la plupart des cas, les bébés nés avec ce syndrome devaient subir une opération majeure impliquant l’ouverture du thorax, le repoussement des organes vers l’abdomen et la fermeture du diaphragme.

Mais cette fois, une idée est venue et une séance de brainstorming en équipe. Ils ont décidé de procéder à une thoracoscopie: une intervention chirurgicale mini-invasive utilisant deux fibres optiques et une caméra, intervention qui ne nécessite pas l’ouverture de la poitrine.

« Notre équipe sait comment faire cela, mais nous devons nous assurer qu’il n’y a pas de problème cardiaque ou pulmonaire commun chez les personnes souffrant de hernie diaphragmatique », a déclaré le Dr Vromen. «Malgré le grand défi de la chirurgie thoracoscopique, nous voulions faciliter la tâche du bébé. Notre équipe a été appelée à la maison et nous avons soigneusement préparé la première procédure du genre ici. C’était toute une opération. « 

Le docteur Diaa Zagiir, médecin expérimenté en chirurgie pédiatrique, a opéré le bébé, le docteur Vadim Kapuller était responsable de l’imagerie au cours de l’opération, avec l’insertion de la fibre optique. La Dre Miriam Rauschenbach a joué un rôle clé en tant qu’anesthésiste.

« La thoracoscopie est une opération dans laquelle une micro caméra et deux fibres sont insérées dans le thorax pour fermer la rupture, insérées dans trois trous de trois millimètres de large chacun », explique le Dr Zegiir. C’est difficile parce que de toute façon, il y a très peu d’espace, mais il est encore plus étroit avec les bébés. C’est pourquoi la plupart des chirurgiens préfèrent la chirurgie à la poitrine ouverte. Mais nous avons la meilleure technologie et nous savons l’utiliser. Nous avons réalisé que c’était la meilleure option pour ce bébé ».

Si une intervention chirurgicale impliquant une ouverture thoracique est pratiquée, le temps d’intervention et la période de récupération sont doublés. Le bébé aurait dû rester au service des urgences pendant des semaines plutôt que quelques jours. Cela évite également le risque plus élevé d’infection postopératoire et même le dos tordu de la scoliose.

L’opération a été un succès et le bébé a commencé à montrer des signes positifs de rétablissement. «C’est une vraie cavalière et nous sommes heureux d’avoir permis à ce joli bébé de mener une vie saine et bien remplie, explique le Dr Vromen. C’est l’essence même du travail que nous effectuons à la chirurgie pédiatrique Hadassah.

« Notre bébé Bina est maintenant en bonne santé et contre toute attente, cette procédure de sauvetage a été mise en place rapidement, avec un minimum de souffrance pour notre bébé », explique sa mère Libby. « Bina deviendra un bébé en bonne santé grâce au personnel exceptionnel de Hadassah qui n’a pas hésité et a choisi la bonne intervention chirurgicale pour elle. Nous ne l’oublierons jamais et nous lui raconterons tout quand elle sera grande.