24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Plus tôt cette semaine, la Maison Blanche a annoncé la création du COVID-19 High Performance Computing Consortium, une coalition d’organismes fédéraux , d’établissements universitaires et de partenaires de l’industrie pour fournir aux chercheurs travaillant sur le développement de vaccins l’accès à superordinateurs, dans le but d’accélérer la fin de la pandémie actuelle.

Le consortium compte actuellement trois instituts de recherche: le MIT, l’Université de Californie à San Diego et le Rensselaer Polytechnic Institute à New York. Ils sont rejoints par des agences fédérales telles que la National Science Foundation, la NASA et les laboratoires du Département de l’énergie, ainsi que par les géants de l’industrie IBM, Google Cloud, Microsoft, Amazon Web Services et Hewlett Packard.

L’annonce de ce consortium intervient au moment de la publication de la base de données de recherche ouverte COVID-19, un projet en libre accès des National Institutes of Health qui fournit des données de plus de 44 000 articles sur SARS-CoV-2 disponible pour l’analyse de l’IA.

« Ce que nous avons vu au moment où cette pandémie s’est installée, c’est que toute la communauté des chercheurs est prête, disposée et désireuse d’aider le peuple américain en cette période de crise », a déclaré Michael, le directeur de la technologie des États-Unis, Michael Kratsios, au Wall Street Journal .

Les 16 superordinateurs du réseau représentent 330 pétaflops, 775 000 cœurs de processeur et 34 000 unités de traitement graphique. À titre de comparaison, il faudrait près de 100 000 nouveaux MacBook Pro fonctionnant à des performances de pointe pour égaler les performances des superordinateurs. Les chercheurs peuvent demander l’accès à des ordinateurs pour exécuter des simulations assistées par l’IA de molécules spécifiques liées au développement de vaccins et de nouvelles thérapies. Les simulations peuvent aider à prévoir les mutations et l’évolution du virus, qui sont souvent difficiles pour les ordinateurs ordinaires en raison du nombre de variables à prendre en compte.

🟦 ANNONCE 🟦

Un autre collectif de superordinateurs confronté à COVID-19 est le C3.ai Digital Transformation Institute (DTI), qui relie la société homonyme d’intelligence artificielle C3.ai à plusieurs établissements universitaires et entreprises privées. L’institut prévoit d’investir plus de 365 millions de dollars en subventions au cours des cinq premières années de fonctionnement pour faire progresser les techniques d’IA à utiliser dans le secteur public et privé, mais dans ces premiers jours, l’accent sera mis sur la maîtrise du COVID-19.

C3.ai DTI est coprésidé par S. Shankar Sastry, professeur de génie électrique et informatique à l’Université de Californie, Berkeley, et Rayadurgam Srikant, professeur de génie électrique et informatique à l’Université de l’Illinois, Urbana-Champaign. Les deux ont une vaste expérience des superordinateurs dans leurs institutions respectives, selon le New York Times.

« La probabilité que quelque chose de bon ne sorte pas de cela est nulle », explique au Times le responsable et co-fondateur de C3.ai, Thomas Siebel.

Les demandes d’accès au réseau de superordinateurs sont acceptées. Le DTI C3.ai prévoit 26 subventions d’une valeur allant jusqu’à 500 000 $ chaque année. Les résultats du projet à l’aide d’ordinateurs sont nécessaires pour fournir un accès public aux résultats. Pour demander une subvention, le chercheur principal du projet doit être dans l’une des universités partenaires, mais les membres de l’équipe peuvent être recrutés de n’importe où.

🟦 ANNONCE 🟦

« En fin de compte, nous avons besoin d’un remède. Pour y faire face, nous devons accélérer la science », explique Darío Gil, directeur d’IBM Research. « Nous avons un besoin d’urgence extrême. »

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !