Les exportations militaires israéliennes ont rapporté 7,5 milliards de dollars l’an dernier, ce qui représente une première baisse en trois ans, qui a entraîné une augmentation consécutive des exportations de défense, selon SIBAT, la division des exportations militaires du ministère de la Défense.

Alors que ce chiffre pour 2018 était inférieur de 1,7 milliard de dollars à celui de l’année précédente (9,2 milliards de dollars de contrats), il était toujours supérieur à la moyenne de la dernière décennie, a précisé le ministère.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon SIBAT, si le montant des exportations en 2018 était inférieur à celui de l’année précédente, il s’agissait toujours d’une « année record » pour les exportations de défense d’Israël.

« Au cours de l’année, SIBAT et les industries de la défense, ainsi que d’autres entités du ministère de la Défense, ont signé des dizaines de contrats importants, y compris des contrats énormes avec des pays leaders », a déclaré le ministère des exportations de défense israélienne.  »

En 2018, les entreprises israéliennes ont exporté, entre autres, des missiles offensifs et des systèmes de défense antimissile (24%), des véhicules aériens sans équipage et leurs systèmes radar (15%), des systèmes de défense radar et électroniques (14%), la maintenance et la modernisation du matériel vendu auparavant (14 %), systèmes de communication et d’intelligence spatiale (6%), systèmes maritimes (2%), systèmes satellitaires et spatiaux (1%), selon l’unité.

Les autres produits exportés par Israël comprenaient des lunettes de vision nocturne, ainsi que des produits et services liés à la cyber-sécurité.