Le président Rivlin avec l'ambassadeur Neil Wigan (Crédit: Mark Neiman GPO)

 Le nouvel ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël, Neil Wigan, a présenté ses lettres de créances au président Reuven Rivlin. Il a révélé qu’il avait rencontré pour la première fois son épouse Yael en Israël lors d’une visite en 2002.

Wigan, qui a pris ses fonctions à Tel Aviv en juin après le départ de David Quarrey : « C’est un grand honneur et un profond plaisir personnel d’être de nouveau ici, Monsieur le Président, » dit-il couramment en hébreu.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Nous vous considérons comme de véritables amis et laissez-moi vous assurer que rien ne changera dans nos relations bilatérales », a déclaré Rivlin. «Veuillez, s’il vous plaît, adresser mes plus chaleureuses félicitations au Premier ministre Johnson, à mon cher ami, et bien sûr à Sa Majesté la Reine.»

Wigan, qui a révélé que son grand-père était le commandant des forces britanniques qui a libéré Bergen-Belsen, a souligné le lien de la Grande-Bretagne avec l’État juif.

« La famille royale ressent un lien fort avec Israël, en particulier avec le prince Philip », a-t-il ajouté. « Les relations entre nos deux pays sont étroites, le Premier ministre s’est porté volontaire pour un kibboutz et cela ne fait aucun doute pour en dire long sur la qualité de nos relations. »