Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le moshav Naama est l’une des 21 communautés de la vallée du Jourdain qui produit des dattes Medjoul. Il y a 35 ans, toute la région était désertique. Ensuite, les agriculteurs juifs ont eu recours à l’irrigation au goutte-à-goutte et aux eaux usées épurées pour transformer la vallée en une oasis de vergers à dattes, faisant ainsi revivre une culture qui prospérait à l’époque biblique.

Les dattes Premium Medjoul sont la culture principale des 21 communautés israéliennes de la vallée du Jourdain, y compris le Moshav Naama. Selon l’Office israélien de production et de commercialisation des plantes, des fermes situées dans les vallées de Jordan et d’Arava fournissent la majorité des dattes Medjoul sur le marché mondial.

Les pionniers ont utilisé les avancées agricoles israéliennes, y compris l’irrigation au goutte-à-goutte avec des eaux usées épurées, pour transformer la vallée en une oasis de vergers dattiers, faisant ainsi revivre une culture qui prospérait ici à l’époque biblique

Le Moshav Naama  avec 5 hectares de palmiers dattiers, produit chaque année entre 50 et 70 tonnes de fruits vendus par le biais de coopératives sous différentes marques.

Les familles ici cultivent également des herbes, des légumes biologiques et des raisins de table.

Non seulement les habitants d’origine ont-ils joyeusement prouvé que leurs amis de Jericho avaient tort, mais ils ont également partagé leurs cultivars et leur expertise en technologie agricole. En conséquence, plusieurs familles de Jéricho ont pu revitaliser la prospère industrie de la datte ancienne qui était restée en sommeil pendant de nombreuses années en dépit de l’abondance de ses sources naturelles.