24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Un groupe international de chercheurs israéliens et américains a découvert une vertèbre d’une espèce d’hominidé datant de 1,5 million d’années et vivant dans la vallée du Jourdain. L’os provenait d’un enfant âgé de 6 à 12 ans et est la plus ancienne preuve d’une présence humaine en Israël aujourd’hui, ainsi que le deuxième plus ancien reste humain trouvé en dehors de l’Afrique.

La découverte surprenante met en lumière les premières migrations humaines hors d’Afrique en offrant un signe que plusieurs vagues d’espèces d’hominines différentes ont quitté le continent, ont déclaré les chercheurs dans un article publié mercredi dans la prestigieuse revue Scientific Reports.

« Nous avons maintenant des preuves sans ambiguïté de la présence de deux ondes de diffusion distinctes », ont déclaré les chercheurs.

L’évolution humaine remonte à environ 6 millions d’années grâce à des preuves fossiles et ADN. Les hominidés sont des primates qui sont soit des ancêtres directs de l’homme moderne, soit des proches de nous. Homo sapiens, notre forme moderne, n’apparaît dans les archives fossiles qu’il y a environ 200 000 à 300 000 ans.

L’évolution n’est pas une route droite, mais un arbre, avec de nombreuses branches qui ne mènent nulle part. Il se produit sur un long continuum et de nombreuses espèces d’hominidés ont disparu, les Néandertaliens étant les plus célèbres. (Le célèbre squelette ancien nommé « Lucy », trouvé en Éthiopie en 1974, était un hominidé antérieur à Homo sapiens d’il y a 3,2 millions d’années.)

🟦 ANNONCE 🟦

Il y a environ 2 millions d’années, il est prouvé que certaines espèces humaines archaïques ont commencé à quitter l’Afrique. Les premiers restes humains de groupes quittant l’Afrique ont été trouvés dans la Géorgie moderne dans la région du Caucase et datent d’il y a environ 1,8 million d’années. Les archéologues ont trouvé ses restes et ses outils sur un site appelé Dmanissi.

La nouvelle vertèbre découverte en Israël est la preuve d’une deuxième vague hors d’Afrique par une autre espèce des centaines de milliers d’années plus tard, ont déclaré les chercheurs.

Les archéologues ont trouvé le petit os en 1966 sur un site préhistorique appelé ‘Ubeidiya, près du kibboutz Beit Zera, juste au sud de la mer de Galilée. Au cours de ces fouilles antérieures de 1960 à 1999, les archéologues ont découvert d’anciens outils en pierre et en silex qui ressemblent à des découvertes en Afrique de l’Est ; des os d’animaux disparus, notamment des tigres à dents de sabre, des mammouths et des buffles géants ; et des os d’espèces qui ne se trouvent plus dans la région, notamment des babouins, des phacochères, des hippopotames, des girafes et des jaguars.

Pour la nouvelle étude, les chercheurs ont renouvelé les fouilles sur le site et ont utilisé de nouvelles technologies pour mieux classer et dater les découvertes antérieures.

🟦 ANNONCE 🟦

L’ancienne vertèbre de l’enfant a été découverte lors de l’examen de fossiles provenant de fouilles antérieures conservées à l’Université hébraïque de Jérusalem. L’os avait déjà été examiné mais n’avait pas été identifié.

Ils l’ont identifiée comme une vertèbre lombaire humaine, du bas du dos, datant de 1,5 million d’années.

Les chercheurs ont déclaré qu’il y avait un débat en cours sur la question de savoir si les humains avaient quitté l’Afrique en une seule fois ou en plusieurs vagues, et la nouvelle découverte soutient la deuxième théorie car elle semblait provenir d’une espèce humaine différente de celle des squelettes en Géorgie.

Les outils en pierre trouvés en Géorgie et sur le site israélien étaient également différents. Les chercheurs pensaient initialement qu’ils étaient produits par deux cultures différentes, mais dans le nouveau rapport, les archéologues ont déclaré qu’ils étaient probablement produits par des espèces différentes.

La nouvelle étude a également révélé que les deux sites connus d’habitation humaine primitive avaient des climats divergents qui contribuaient aux cultures distinctes.

« L’une des principales questions concernant la dispersion humaine depuis l’Afrique était les conditions écologiques qui auraient pu faciliter la dispersion. Notre nouvelle découverte de différentes espèces humaines à Dmanisi et ‘Ubeidiya est cohérente avec notre découverte selon laquelle les climats différaient également entre les deux sites. « Ubeidiya est plus humide et compatible avec un climat méditerranéen, tandis que Dmanisi est plus sec et a un habitat de savane », a déclaré le professeur Miriam Belmaker de l’Université de Tulsa, dont la subvention a facilité les nouvelles fouilles.

L’analyse par des enquêteurs israéliens a montré que l’os trouvé en Israël provenait d’un individu qui avait entre 6 et 12 ans au moment de sa mort. Il était grand pour son âge et aurait atteint environ 5 pieds 9 pouces (180 cm) à l’âge adulte.

Sa taille était similaire à celle des autres grands hominidés d’Afrique de l’Est de l’époque. L’espèce en Géorgie était plus courte, ont déclaré les chercheurs.

« Il semble donc que dans la période connue sous le nom de Pléistocène inférieur, nous puissions identifier au moins deux espèces d’humains primitifs en dehors de l’Afrique », a déclaré le Dr Alon Barash de l’Université Bar Ilan, l’un des principaux chercheurs.

« Chaque vague de migration était celle de différents types d’humains, en termes d’apparence et de forme, de technique et de tradition de fabrication d’outils en pierre, et de niche écologique dans laquelle ils vivaient », a-t-il déclaré.

L’étude a été menée par des chercheurs de l’Université Bar-Ilan, de l’Ono Academic College, de l’Université de Tulsa et de l’Autorité des Antiquités d’Israël.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !