L’Institut des sciences Weizmann se classe au troisième rang mondial pour la qualité de sa recherche scientifique, selon un nouvel index de la revue Nature publié aujourd’hui (mercredi) pour la première fois. L’indice évalue le nombre d’articles « de qualité » publiés dans des revues spécialisées dans les sciences naturelles, par rapport à la production globale d’un établissement universitaire.

Le Cold Spring Harbor Laboratory aux États-Unis et l’Institut de science et de technologie (IST) en Autriche se trouvent respectivement à la première et à la deuxième place de l’indice pondéré.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« L’inclusion d’une notation pondérée, ainsi que des graphiques annuels habituels, est particulièrement intéressante, car elle met en évidence certaines des plus petites institutions qui laissent derrière elles des institutions beaucoup plus grandes et plus fortes », a déclaré David Swinbanks, fondateur de l’indice Nature. « Les plus petites institutions dans le top dix ont un certain nombre de caractéristiques communes: une aspiration à être la meilleure au monde, une interdisciplinarité et, dans certains cas, un soutien des lauréats du prix Nobel. »

L’indice pondéré fait suite aux contributions à 60 000 articles de recherche publiés dans 82 revues scientifiques de premier plan et sélectionnés par un groupe indépendant de scientifiques, contre 3,88 millions d’articles scientifiques trouvés dans une base de données numérique. Dans les classements traditionnels, l’Institut Weizmann des sciences figurait parmi les 100 meilleurs établissements de recherche au monde et au premier rang en Israël.

Daniel Zajfman, président de l’Institut scientifique Weizmann, a déclaré: « Nous savons depuis longtemps qu’en matière d’excellence scientifique, la taille n’est pas tout. , La coopération interdisciplinaire et interétatique fait partie de notre ADN et nous en sommes fiers