Selon les données du Centre national de contrôle des maladies, la semaine dernière, 280 patients ont été hospitalisés et 20 patients après avoir été atteints du virus de la grippe . La plupart des patients étaient infectés par la grippe A. Une caractérisation réalisée au Laboratoire central des virus du ministère de la Santé a révélé qu’il s’agissait d’un virus grippal A/H3, qui est inclus dans le vaccin antigrippal cette saison.

La morbidité grippale dans le pays à l’heure actuelle comprend la gamme d’âges, y compris les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Cela souligne l’importance de la vaccination contre la grippe de nos jours.

Le virus de la grippe peut causer des maladies graves, telles que la pneumonie, d’autres complications respiratoires et même la mort. Le vaccin est recommandé pour toute la population à partir de 6 mois. La population à risque de morbidité plus sévère comprend les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans, de 50 ans et surtout ceux de 65 ans et plus, les patients atteints de maladies chroniques (telles que cardiaques, pulmonaires, rénales, etc.) et les patients immunodéprimés ( tels que les patients atteints de cancer, les patients sous stéroïdes, etc.), les personnes qui se trouvent dans des établissements fermés ou semi-fermés (tels que des pensionnats, des maisons de retraite, des hôpitaux pour les patients infirmiers et handicapés mentaux, les prisons, etc.).

Le ministère de la Santé recommande de se faire vacciner contre le virus de la grippe et tient à souligner que le vaccin contre la grippe peut être reçu avec le vaccin corona ou à n’importe quel moment.