Israël deviendra encore plus chaud: selon les prévisions du service hydrométéorologique de l’État, d’ici 2050, la température moyenne annuelle dans le pays augmentera de 2 degrés Celsius. Cette chaude nouvelle est rapportée par le service de presse du ministère de l’Écologie.

Les prévisions ont été établies lors de la première réunion de la commission interministérielle sur la préparation stratégique des conséquences du réchauffement de la planète. La commission a été créée sous l’autorité du ministère de l’Environnement un an après la décision du gouvernement concerné , qui visait à élaborer un programme national de préparation au changement climatique après la signature par Israël de la Convention de Paris sur le climat.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Lors de la réunion, la commission a discuté des nombreuses menaces imputables à Israël pour le réchauffement de la planète. À titre d’exemple, l’une des menaces évoquées lors de l’épidémie de leptospirose de l’année dernière, due à la prolifération de bactéries dans les cours d’eau peu profonds après une sécheresse de cinq ans. Les représentants des trente départements différents qui composent la commission devraient trouver des moyens de parer à de telles menaces et les intégrer dans le programme stratégique national d’adaptation au changement climatique.

Nous savons tous parfaitement quels sont les programmes stratégiques dans notre pays. L’exemple le plus récent concerne l’épidémie de leptospirose: au début de l’été, malgré les pluies abondantes de l’hiver et le programme gouvernemental mal accepté avec un retard de six mois , les rivières du nord ne sont pas débarrassées de la contamination bactérienne.