24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Lorsqu’Israël a commencé à offrir une troisième dose du vaccin Pfizer Covid-19 l’été dernier, j’étais l’un des premiers dans le pays à l’obtenir.

Cela avait du sens – je souffre d’un cancer du sang incurable qui me place dans l’un de ces groupes immunodéprimés dont vous parlez toujours. Mon système immunitaire n’est pas nécessairement assez robuste pour générer suffisamment d’anticorps pour combattre le virus.

La logique au ministère de la Santé est que plus de boosters peuvent faire la différence. Cela a fonctionné avec trois, alors pourquoi pas quatre ?

Mais lorsqu’Israël a annoncé que les personnes à risque comme moi et celles de plus de 60 ans (moi aussi) étaient éligibles pour un deuxième rappel (c’est-à-dire la quatrième injection en moins d’un an), j’étais ambivalent.

Les données préliminaires semblent claires – une multiplication par cinq des anticorps selon les recherches du Sheba Medical Center (bien qu’il soit encore trop tôt pour savoir si le nombre d’anticorps se maintient dans le temps).

🟦 ANNONCE 🟦

Et pourtant, comme tant d’autres dans le monde, je souffre de lassitude vaccinale. Les questions abondent.

Combien de vaccins devrons-nous recevoir ? Même s’ils sont en sécurité, recevoir un autre rappel tous les quatre à cinq mois semble excessif. Je ne suis pas anti-vaxxer, mais je me suis longtemps efforcé d’éviter de mettre des produits chimiques inutiles dans mon corps. (Un retour à l’époque où j’épousais les médecines alternatives à Berkeley, peut-être ?) Bon sang, je n’avais même pas l’habitude de prendre un Tylenol quand j’avais la grippe.

Avons-nous encore besoin d’un autre vaccin? Après tout, si les vaccins n’empêchent pas d’attraper la variante Omicron super-transmissible, peut-être même que l’efficacité désormais atténuée de trois doses est suffisante pour prévenir les maladies graves et l’hospitalisation.

Suis-je réellement immunodéprimé ? J’ai demandé à mes médecins si je devais faire un test sérologique avant d’aller de l’avant. Peut-être que mes anticorps vont bien. J’ai terminé la chimio il y a plus de deux ans, bien que mon cancer ait rechuté depuis. Mais les HMO ne feront généralement pas de test sanguin sérologique, sauf pour voir si vous avez déjà eu le Covid. Le consensus est que les niveaux d’anticorps après un vaccin ne sont pas particulièrement instructifs sur la façon dont vous vous en sortirez, et ils ne mesurent pas non plus les cellules T Killer qui sont essentielles pour lutter contre le Covid. Donc je suis un peu dans le noir ici.
Et pourtant, avec les pires projections de Covid atteignant 50 000 à 100 000 infections par jour en Israël, et une estimation selon laquelle entre 2 et 4 millions d’Israéliens attraperont le Covid pendant cette vague, ce n’est peut-être pas le moment de prendre des risques.

🟦 ANNONCE 🟦

La vague actuelle a conduit les épidémiologistes à changer de ton : la variante Omicron apparemment plus douce est peut-être ce qui pousse le Covid à devenir endémique , ce qui signifie que, comme avec le rhume, tout le monde va attraper le Covid à un moment donné, peut-être chaque année.

On devrait peut-être en finir.

Même ainsi, il m’a semblé prudent de faire tout ce que je pouvais pour fournir une protection supplémentaire, même si c’était « juste » de rester en dehors de l’hôpital. De plus, les personnes immunodéprimées comme moi servent d’« incubateurs » pour de nouvelles variantes. Je ne veux certainement pas contribuer à plus de misère mondiale.

C’est avec tout cela en tête que j’ai appelé Maccabi, mon HMO, pour prendre rendez-vous.

« Nous avons des rendez vous aujourd’hui, demain ; quand est-ce que vous voudriez? » demanda le représentant.

J’ai choisi le lendemain.

Pour les doses un et deux, ma femme, Jody, et moi avons consciencieusement déposé dans la caverne Pais Arena de Jérusalem où des centaines d’autres Israéliens étaient rassemblés. Nous avons attendu environ 30 minutes pour que notre numéro soit appelé, puis encore 15 minutes pour nous assurer qu’il n’y avait pas d’effets secondaires.

Cette fois-ci, j’ai visité l’une des plus petites cliniques de quartier de Maccabi. Il y avait beaucoup de techniciens et de préposés serviables qui m’indiquaient où aller. Il m’a fallu moins de deux minutes entre le moment où je suis arrivé et le moment où j’ai eu l’injection dans le bras.

Le rappel n’a pas fait mal, mais mon bras a palpité pendant les 48 heures suivantes et j’ai eu des symptômes pseudo-grippaux légers (douleurs, maux de tête, une touche de nausée).

Bien, pensai-je. Ça marche.

Depuis que j’ai reçu ma piqûre, mes enfants adultes ont demandé s’ils devraient recevoir une quatrième piqûre si et quand elle est offerte pour leur groupe d’âge.

Mon ambivalence est revenue.

Pour moi, l’argument était clair. Mais pour les 20 ans et plus en bonne santé, ils ont peut-être suffisamment de protection.

Selon le Dr Dror Mevorach, chef du service des coronavirus du centre médical Hadassah à Ein Kerem, près de 100 % des cas graves d’Omicron hospitalisés dans son hôpital ne sont pas vaccinés ou n’ont pas reçu de troisième dose.

Pour ma fille, Merav, qui est une nouvelle maman , cependant, je conseillerais le contraire. Ilai Ze’ev, âgé de deux mois, n’a pas d’immunité naturelle contre le Covid et il est trop jeune pour se faire vacciner. Mais il recevra toute protection que sa mère recevra pendant qu’il allaite.

Vais-je faire quelque chose différemment maintenant que je suis quad-vaxxed ? Probablement pas. Je porterai toujours mon masque à l’intérieur. J’éviterai les rassemblements bondés, les concerts, les clubs, les synagogues intérieures et les mariages jusqu’à ce que nous en sachions plus. Si la poussée d’Omicron ne s’est pas calmée d’ici mars, j’annulerai probablement les vacances aux États-Unis que nous avons prévues.

Si j’attrape le Covid, malgré toutes les précautions, j’essaierai de recevoir Paxlovid, la nouvelle pilule antivirale de Pfizer qui réduit de 90 % le risque d’hospitalisation dans les populations à risque. Ce n’est pas parce que le Covid peut devenir endémique qu’il sera inoffensif. Les autres maladies endémiques ne le sont pas. Israël a reçu son premier lot de dizaines de milliers de pilules Paxlovid il y a deux semaines.

Israël a été le premier pays au monde à autoriser une troisième dose et il recommence avec la quatrième. L’innovation est au cœur de l’ADN de ce pays. Cela ne me dérange pas d’être un cobaye si cela signifie assurer ma sécurité et celle de mes proches.

Je m’attends à devoir me faire vacciner à nouveau à un moment donné en 2022 et je le ferai avec plaisir. Peut-être que Pfizer aura modifié sa formule d’ici là pour offrir plus de protection contre les infections. Ou peut-être que le vaccin BriLife fabriqué en Israël confèrera une immunité plus durable contre Omicron et des variantes qui n’ont pas encore vu le jour.

En attendant, si vous voulez bien m’excuser, je dois arrêter de taper maintenant et soigner mon bras lancinant.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !