Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le spécialiste du développement de l’enfant, le Pr Or Noy a dit qu’il ne sert à rien de retarder un vaccin après la grossesse. Le vaccin ne présente aucun risque pour la mère et le fœtus. Le virus est plus grave chez les femmes enceintes.

Pr Asher Or-Noy, spécialiste du développement de l’enfant, directeur du Laboratoire d’étude des malformations congénitales à l’Université hébraïque, chercheur à l’École de médecine de l’Université Ariel et ancien directeur du Département du développement de l’enfant au Ministère de la santé, dans une interview accordée à Channel 7 s’est exprimé .

🟦 ANNONCE 🟦

Le professeur Or-Noy divise sa réponse en deux parties, le traitement d’une femme et le traitement d’un fœtus. En ce qui concerne le fœtus, le Pr Or-Noy dit: «Pour autant que nous le sachions, il n’existe aucune donnée indiquant que le virus est nocif pour le fœtus en développement. Le virus passe relativement rarement au fœtus et ne provoque pas de malformations congénitales, n’augmente pas le risque des malformations cardiaques, des reins ou du système nerveux. Donc, pour le fœtus, il n’y a rien à craindre. »

Pr Or-Noy note, en se référant au même faible pourcentage de naissances prématurées chez les patientes Corona, que «les naissances prématurées ont un effet néfaste sur le développement. Plus le bébé naît tôt, les méfaits peuvent être plus élevés, mais ce risque n’est pas élevé. Le délai pouvant aller jusqu’à une semaine et demie ou deux semaines « Nous n’aimons pas que les bébés naissent avant la 37 eme semaine car cela cela peut avoir des effets néfastes, mais pas graves. »

Quant à l’effet du vaccin sur la mère, le Pr Or-Noy dit qu’ici «l’histoire est complètement différente», comme il la définit, et il explique: «La mère a un changement du système immunitaire pendant la grossesse. la mère ne rejette pas le fœtus pour de nombreuses raisons, ce qui permet le développement normal du fœtus sans son rejet.  » Cependant, explique le professeur Or-Noy, il est devenu clair ces derniers mois que les risques d’aggravation de la maladie chez les femmes enceintes atteintes de corona sont plus élevés que chez les femmes non enceintes, « c’est pourquoi la recommandation globale dans le monde est de se faire vacciner. même si elles n’ont pas essayé le vaccin sur les femmes enceintes. Une femme a des risques supplémentaires tels que le diabète, l’hypertension, l’obésité, etc., mais même s’il n’y a pas de risque supplémentaire, il est juste de se faire vacciner et de ne pas attendre après l’accouchement, car comme pour autant que nous le sachions, le vaccin ne devrait pas causer de dommages au fœtus en développement. « On s’attend à ce que le vaccin cause des dommages au fœtus. »

🟦 ANNONCE 🟦

«La vaccination est possible et autorisée à tous les stades de la grossesse et pendant l’allaitement», explique le professeur Or-Noy. En effet, le vaccin prévient la maladie, le risque d’aggravation de la femme enceinte est plus élevé et il peut également conduire à une naissance prématurée dans de faibles pourcentages.

« Pour le moment, nous ne parlons que théoriquement car il n’y a pas encore assez d’expérience et les sociétés développant le vaccin ne l’ont pas testé sur des femmes enceintes », explique le Pr Or-Noy, notant que pour parvenir à une conclusion pratique prouvée « nous avons besoin de plusieurs des centaines ou des milliers de femmes vaccinées pendant leur grossesse. « Que se passe-t-il avec ces bébés? »

Il mentionne et commente également que << dans l'épidémie de polio, il y avait un dilemme de vacciner les femmes enceintes. Nous avons ensuite recommandé de vacciner et il s'est avéré qu'il n'y avait aucun danger avec le vaccin par rapport au virus qui pouvait donner la mort" [signoff]