De nouvelles recherches effectuées par des scientifiques israéliens montrent qu’il est possible d’accoucher après 50 ans sans mettre en danger la mère ou le bébé.

L’étude, menée par un groupe de médecins et de chercheurs du centre médical Soroka de Beersheba et de l’Université Ben Gourion, a examiné les complications possibles de la grossesse chez les femmes de plus de 50 ans et ont recherché si ces mères ayant des enfants à cet âge présentent un risque accru par rapport au fœtus ou elle même ?

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les chercheurs ont constaté que, même si, il y a quelques décennies encore, donner naissance à un âge plus tardif semblait incompréhensible, grâce aux progrès médicaux et technologiques, notamment la fécondation extracellulaire et le don d’ovules, l’âge auquel une femme peut donner naissance a progressivement augmenté.

Dans un article publié sur le site Web Ynet, des données du ministère de la Santé montrent qu’environ 1 300 femmes âgées de 45 ans et plus ont accouché, dont certaines avaient même plus de 50 ans. En comparaison, 950 femmes quatre ans plus tôt.

Au cours de l’étude, les chercheurs ont examiné les résultats de la grossesse chez 68 femmes de 50 ans et plus ayant accouché au cours des dernières années. L’étude a révélé qu’environ la moitié des enfants avaient accouché par la fécondation et que, de manière surprenante, certaines étaient enceintes de manière naturelle. Ils ont comparé les grossesses et les naissances de 558 femmes âgées de 45 à 50 ans, à 7 321 femmes ayant accouché entre 40 et 44 ans, à 240 000 femmes ayant accouché avant l’âge de 40 ans.

Il a été vérifié si ces femmes étaient sujettes à des complications comme le diabète gestationnel, l’hypertension de la grossesse, les naissances prématurées et les césariennes. Il a également été examiné si le nouveau-né souffrait de complications telles que de faibles scores épigraphiques indiquant une mauvaise condition physique, une détresse pendant le travail et même une mortalité.

Les chercheurs ont conclu que toutes les complications (maternelles et fœtales) étaient plus élevées chez les femmes ayant donné naissance à un enfant à l’âge de 40 ans, comparé à ceux qui ont accouché en dessous de cet âge. Étonnamment, cependant, il n’y a pas eu plus des de complications chez les femmes de plus de 50 ans, comparativement aux femmes qui ont accouché entre 40 et 50 ans.

Ynet a interrogé l’un des chercheurs principaux, le professeur Eyal Shiner, qui a déclaré: il ne fait aucun doute que les équipes médicales vont voir de plus en plus de femmes parmi les femmes de plus de 50 ans. »Il a ajouté qu’il est toujours conseillé de traiter les grossesses des femmes de plus de 40 ans comme présentant un risque élevé, et même plus encore, les grossesses des femmes de plus de 50 ans.

«Mais il s’avère que le risque n’est pas beaucoup plus grand avec le vieillissement de la femme», a-t-il déclaré.