24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Depuis près de 4 ans , les Israéliens aident des migrants originaires de Syrie, d’Iran, d’Irak et d’Afghanistan sur l’île grecque de Lesbos. Il n’y a pas d’autre soutien étranger. IsraAID gère une école pour les migrants, dont certains sont même devenus enseignants eux-mêmes.

« Toute ma vie, tout au long de mon enfance dans les écoles syriennes, on m’a appris que les Israéliens sont les ennemis, et la première chose que je vois quand je m’approche de la côte grecque est l’étoile de David sur les chemises des Israéliens « .

L’orateur est H., 20 ans, originaire d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie. H. vit dans un camp de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos et, selon les Nations Unies, il est l’un des 60 000 réfugiés syriens en Grèce, dont 14 000 vivent dans les îles grecques.

H. a échappé à la guerre civile en Syrie sans sa famille et n’a toujours aucune idée de ce qui leur est arrivé. Après avoir passé deux ans en Turquie, il a décidé, comme des centaines de milliers d’autres réfugiés, de tenter sa chance et de traverser la mer pour se rendre à Lesbos, à quelques kilomètres à peine de la côte turque. Des membres d’IsraAID attendaient sur la plage. Depuis 2011, ils fournissent une aide humanitaire aux points de crise du monde entier, notamment à Lesbos.

Le concept de travailler à la construction d’un monde meilleur est en cours d’adoption par une grande organisation juive conjointement avec l’État d’Israël.

🟦 ANNONCE 🟦

L’Agence juive collabore maintenant avec l’ organisation Mosaic United à un projet commun qui devrait augmenter considérablement le nombre de jeunes Juifs impliqués dans le retour à la communauté locale. Pour les Juifs américains, cela s’appelle Tikkun Olam – ou la guérison du monde. Ce concept juif est devenu un principe central chez les descendants de la quatrième génération d’immigrants juifs aux États-Unis.

Le programme devrait augmenter considérablement le nombre de jeunes Juifs engagés dans des activités sociales et redéfinir le terme « Tikkun Olam » en travaillant avec les populations défavorisées. Les projets seront mis en œuvre dans le monde entier – de Porto Rico à la Grèce en passant par le Népal, le Mexique, l’Inde et l’Éthiopie, par le biais d’organisations telles que IsraAID , le projet TEN , Tevel B’Tzedek , etc.

« Pour l’essentiel, la seule chose qui pousse les étudiants juifs du monde entier à penser à leur identité juive, c’est lorsqu’il y a une manifestation BDS (mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions anti-Israël) sur le campus, ou un événement antisémite quelque part dans le monde entier « , a déclaré le rabbin Benji Levy, PDG de Mosaic United. « De tels incidents les éloignent du désir d’être juif ou d’être associé à Israël. »

Levy dit que le projet a été adopté par le gouvernement israélien il y a plusieurs années, sous les auspices du ministère des Affaires de la diaspora. « Le gouvernement investira 66 millions de dollars, ce qui représente un tiers du budget », a-t-il déclaré.

🟦 ANNONCE 🟦

Selon les chiffres du HCR en 2018, plus de 5,6 millions de Syriens ont fui depuis le début de la guerre civile et le soulèvement contre le régime d’Assad. La plupart d’entre eux (environ 3,3 millions de réfugiés) ont été absorbés par la Turquie et d’autres ont également atteint des pays voisins comme la Jordanie (plus de 655 000 réfugiés syriens) et le Liban (environ 1 million de réfugiés).