24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Une étude israélienne révèle que les anticorps fonctionnent mieux après une infection au COVID, qu’s un vaccin

Contrairement aux attentes, l’étude a également révélé que les patients obèses précédemment infectés avaient une réponse immunitaire plus élevée et plus soutenue.

Au fil du temps, le nombre d’anticorps anti-SRAS-CoV-2 diminue à la fois chez les personnes précédemment infectées et vaccinées , mais la performance des anticorps ne s’améliore qu’après une infection précédente et non la vaccination.

Cette recherche révolutionnaire, dirigée par le Dr Carmit Cohen du Sheba Medical Center d’Israël, sera présentée au Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses en avril.

La découverte de Cohen peut expliquer pourquoi les patients précédemment infectés semblent être mieux protégés contre une nouvelle infection au COVID que ceux qui ont seulement été vaccinés.

🟦 ANNONCE 🟦

Elle et ses collègues ont analysé la réponse immunitaire induite par les anticorps chez 130 personnes récupérées pendant jusqu’à un an et l’ont comparée à 402 personnes appariées qui ont été doublement vaccinées avec le vaccin Pfizer mais n’ont jamais eu de COVID-19.

Les chercheurs ont découvert que le nombre d’anticorps un mois après la vaccination était plus élevé que celui des patients récupérés du COVID-19. Cependant, ces chiffres ont diminué plus fortement dans le groupe vacciné.

Alors que l’indice d’avidité (qualité de la performance des anticorps) était initialement plus élevé chez les personnes vaccinées que chez les patients guéris, l’avidité n’a pas changé de manière significative au fil du temps chez les personnes vaccinées mais a augmenté progressivement chez les patients guéris.

Cela pourrait expliquer pourquoi les personnes doublement vaccinées qui n’ont jamais contracté le COVID-19 sont plus susceptibles de contracter une infection après six mois.

🟦 ANNONCE 🟦

L’étude a également révélé que, contrairement aux attentes, les anticorps des patients récupérés avec un indice de masse corporelle de 30 ou plus (dans la plage d’obésité) étaient plus élevés à tout moment par rapport à ceux avec un IMC inférieur à 30 (surpoids à poids normal). ). Les personnes obèses qui avaient été précédemment infectées étaient donc mieux protégées contre une future infection.

De tous les patients récupérés, 42 (36 %) ont présenté des symptômes de COVID longs, notamment de santé mentale (5 %), neurologiques (9 %), cardiovasculaires (5 %) et respiratoires (31 %).

Les auteurs concluent: «Alors que le nombre d’anticorps diminue avec le temps chez les patients récupérés du COVID-19 et chez les personnes vaccinées, la qualité des anticorps augmente après l’infection mais pas après la vaccination.

« Ces résultats fournissent des caractéristiques spécifiques de la réponse immunitaire qui peuvent expliquer la protection différentielle contre le COVID-19 chez les individus précédemment infectés et vaccinés.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)