Une enquête israélienne a montré, pour la première fois au monde, que le vaccin contre le coronavirus n’altère pas le fonctionnement des ovaires chez la femme. Les résultats de l’étude, qui a été réalisée à l’hôpital Hadassa Har Hatzofim, pourraient être la première preuve pour montrer que contrairement à diverses rumeurs et informations circulant sur les réseaux sociaux, la vaccination n’affecte pas la fertilité chez la femme.

L’enquête a été annoncée ce matin à la radio nationale israélienne (Kan Reshet Bet) et elle a été menée sur les vaccins de la société Pfizer, qui est utilisé dans le pays.

L’étude a examiné la fonction ovarienne pendant les traitements de fertilité chez 32 femmes. Parmi eux, des patients se sont rétablis du coronavirus, vaccinés contre la maladie et d’autres qui n’ont pas été immunisés ou ont subi la pathologie.

L’enquête a révélé que chez les patientes vaccinées, aucun effet néfaste n’a été identifié sur la fonction folliculaire, qui est une unité fonctionnelle de l’ovaire, et qu’il n’y avait pas de différence entre les femmes vaccinées et non vaccinées, à des taux différents, y compris le nombre d’ovules, la quantité et la performance.

L’étude a été menée par le Dr Anat Hershko Klement, directeur de l’unité de fertilité in vitro de l’hôpital Hadassah, elle a déclaré à Reshet Bet que c’était «la première enquête qui montre que le vaccin n’affecte pas la fonction ovarienne et ne cause pas de problèmes de fertilité chez les femmes dans ce contexte ».

🟦 ANNONCE 🟦

Elle a ajouté qu’il s’agissait d’un test relativement petit, mais que ses résultats sont significatifs et que les chercheurs ont l’intention de continuer à examiner la question chez plus de patients.

Les chercheurs ont noté que l’étude a également montré que chez les femmes vaccinées, les anticorps transférés aux follicules, et qu’on peut supposer que cela contribue à la protection ovarienne en cas d’infection.

Le Dr Hershko-Clement a déclaré que ces résultats renforcent la recommandation de se faire vacciner avant la grossesse. De plus, au vu des preuves que la morbidité pendant la grossesse peut être plus sévère tant pour la mère que pour le nouveau-né, l’étude montre que le vaccin n’affecte pas la grossesse et assure une protection pendant la grossesse.

Coronavirus en Israël

🟦 ANNONCE 🟦

Le ministère de la Santé a rapporté ce matin qu’au cours des dernières 24 heures, 82 personnes ont été testées positives, ce qui représente 0,8% des 11 085 tests effectués.

Le taux de reproduction de base de la maladie était de 0,71. Depuis le début de la pandémie, 836 926 personnes ont été infectées dans le pays, dont 6 334 sont décédées.

Il y a actuellement 2 540 cas actifs en Israël, dont 337 seulement sont admis dans des hôpitaux et 19 dans des hôtels spéciaux pour patients. Il n’y a que 206 patients gravement malades, dont 126 sous respiration artificielle.

La campagne de vaccination massive continue son cours et 5,3 millions d’Israéliens ont reçu la première dose de la formule Pfizer et 4,9 millions, les deux injections nécessaires afin d’acquérir l’immunité.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News