Le commando de l’armée israélienne, qui comprend les unités Magellan, Egoz et Duvdevan, a organisé un exercice de 10 jours dans différentes parties du pays, dans lequel il a pratiqué divers scénarios, notamment des combats sur deux champs de bataille – dans la bande de Gaza contre le Hamas et le Hezbollah au nord.

L’exercice comprenait une coopération étendue avec l’armée de l’air, notamment le lancement de forces de Tsahal et l’attaque de larges cibles avec une assistance étroite avec d’autres unités. Au cours de l’exercice, le peloton a pratiqué dans les zones de combat,  dégagées et dans des zones urbaines.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le bureau du porte-parole de Tsahal a déclaré que cet exercice avait abouti à l’expression de capacités avancées et à l’intégration des capacités des unités spéciales dans des scénarios complexes.

Comme mentionné, l’exercice a duré environ 10 jours, y compris un Shabbat pour un séjour dans les zones de combat, et avait pour objectif d’améliorer la condition physique et la préparation des unités de commando au combat. Cet exercice est le sixième exercice de brigade de la nouvelle formation et fait partie d’une série d’exercices de brigade qui viennent de prendre fin et qui constituent le fondement du processus d’amélioration de la préparation de l’armée israélienne aux urgences et à la guerre.

Au cours de la semaine, le général Gadi Eizenkot, chef d’état-major, a visité l’exercice. Le chef d’état-major s’est entretenu avec les commandants des unités et leurs combattants au sujet du processus engagé par l’unité de commando il y a trois ans, de la coopération qualitative entre les unités et de l’état de préparation de l’unité de commando pour la prochaine guerre.

Lors de la visite du chef de l’état-major général, le colonel Kobi Heller, commandant de l’unité de commandos, a déclaré: « Nous sommes en train de mener un exercice important avec la participation de tous les commandos lors de défis opérationnels et des menaces. Les commandants et les combattants du peloton exécutaient des tâches simples et complexes, tout en faisant preuve d’un haut niveau de professionnalisme. Cet exercice prouve que le commando est prêt et préparé pour tous les scénarios qu’il devra affronter dans tous les domaines et contre tout ennemi.