L’église de la Nativité de Bethléem, construite sur le site où les chrétiens croient que Jésus est né, a été retirée de la liste des sites du patrimoine mondial menacés de l’UNESCO mardi, à la suite de travaux de restauration.

L’église a été nommée site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012 et a été inscrite sur la liste des espèces en péril la même année en raison de son mauvais état.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les responsables de l’Église et des Palestiniens ont depuis supervisé des travaux de grande qualité visant à restaurer «le toit, les façades extérieures, les mosaïques et les portes», a déclaré l’UNESCO dans un communiqué.

L’UNESCO avait également abandonné un projet visant à creuser un tunnel sous la place de la Mangeoire, devant l’église.

Le comité a décidé de le retirer de la liste des espèces en péril lors d’une réunion à Bakou, qui a débuté le 30 juin et se poursuivra jusqu’au 10 juillet, a-t-il précisé.

Les églises catholique romaine, orthodoxe grecque et arménienne se partagent la garde du site situé dans la ville qui se trouve aujourd’hui en Cisjordanie sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.