24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Le président du FNJ, Danny Atar, s’est rendu au Collège Hemdat HaDarom afin d’en examiner le développement et d’aider à la poursuite du développement et de l’innovation, et à l’assistance en matière d’immigration des immigrants.

La visite au collège, situé à environ 9 kilomètres de la frontière de Gaza.

Le président du conseil régional du Sdot Negev, Tamir Idan, ancien ministre de l’Education et président de l’association Hemdat HaDarom, le rabbin Itzhak Levy, directeur général du collège Kobi Weizman, membre de la direction du FNJ, Asher Abergel, directeur de la région du Sud, Danny Gigi, directeur de l’éducation Dr Shalom Gerbi, ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Education, Dr Doron Merkel, scientifique principal du FNJ, et l’architecte Zeev Gur.

Au cours de la visite, plusieurs programmes ont été présentés pour aider à créer des espaces d’apprentissage en dehors de la classe et à développer l’environnement, en créant des espaces de loisirs et de remise en forme pour le bien-être des étudiants et des résidents de l’ensemble du conseil.

En outre, les membres du personnel du KKL-JNF ont été exposés au programme « Atid Hemdat » pour l’intégration de jeunes filles françaises dans la société et le monde universitaire israéliens, programme qui connaît un grand succès compte tenu du fait que 85% de ses participants font leur alya en Israël.

🟦 ANNONCE 🟦

Le chef du conseil, Tamir Idan, a déclaré au président du FNJ que « le collège est un point d’ancrage important pour toute la région, tant en termes d’éducation que d’emploi.

Le directeur général du collège, Kobi Weizman, a déclaré que le collège travaillait constamment pour renouveler et promouvoir des initiatives et des programmes à court et à long terme pour les jeunes du Néguev et pour réaliser certains de ces rêves. « Nous travaillons sans relâche pour offrir aux étudiants du Sud les mêmes conditions et les mêmes opportunités que n’importe quel établissement d’enseignement supérieur ou universitaire du centre d’Israël.

« Même avant l’opération, nous étions nombreux à créer un centre de simulation innovant au collège. Nous sommes en train d’ouvrir une échappatoire universitaire qui permettra aux étudiants de développer des compétences d’apprentissage adaptées à la génération dans laquelle ils vont enseigner. Nous appelons le KKL-JNF à être des partenaires et à réaliser le rêve du Néguev.  »

« Nous avons quitté la réunion avec un très bon sentiment et nous pensons que nous verrons de bons fruits pour renforcer le collège, pour le bien-être des résidents du Néguev et pour les enseignants de la génération à venir. »

🟦 ANNONCE 🟦