Crédit photo: Fred Romero via Flickr

Les liens académiques entre Israël et la France sont sur le point de se renforcer avec la signature d’un nouvel accord de coopération entre l’Université Bar-Ilan et l’Université Paris Descartes.

Les professeurs Arie Zaban, président de l’Université Bar-Ilan, et Martin Oheim, représentant de l’Université Paris Descartes, M. Frédéric Dardel, président de l’Université Paris Descartes, en présence de l’ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal, a animé la cérémonie de signature, ainsi que des délégations des deux universités.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’université Paris Descartes, également connue sous le nom de Paris V, est l’un des héritiers de la Sorbonne, qui a été scindée en plusieurs institutions distinctes en 1970.

En vertu de cet accord, les deux universités créeront des programmes d’études communs qui offriront aux étudiants français et israéliens des diplômes conjoints de deuxième cycle de Bar-Ilan et de Paris Descartes. La coopération future comprendra également des programmes d’échange professeurs-chercheurs, des échanges d’étudiants, de stagiaires et de doctorats, des recherches conjointes, des colloques et des séminaires, des échanges de ressources pédagogiques scientifiques et techniques, une supervision conjointe des doctorants, etc.

Les universités Bar-Ilan et Paris Descartes ont déjà commencé à collaborer sur un certain nombre de projets, notamment des visites mutuelles de post-doctorants et d’étudiants, des demandes de brevets et de subventions en commun, des recherches et des articles scientifiques, etc. La coopération actuelle et future avec l’Université Paris Descartes inclut la participation de chercheurs en biologie, physique, chimie et ingénierie du BINA, de chercheurs en neurosciences, etc. Selon l’accord, « le caractère multidisciplinaire de BINA est une image miroir du site des sciences biomédicales des Saints Pères de l’Université Paris Descartes, faisant des deux partenaires naturels d’un partenariat international. »

Le professeur Dror Fixler, directeur de l’Institut de nanotechnologie et des matériaux avancés (BINA) de l’Université Bar-Ilan, a initié l’accord avec les dirigeants de l’Université Paris Descartes. Ensemble, ils ont défini les objectifs de la coopération, conformément au programme d’internationalisation du BINA. La base des discussions faisait suite à une réunion entre le professeur Adi Salomon de BINA et le professeur Oheim de l’université Bar-Ilan.

«Chaque année, l’ambassade de France octroie des bourses pour aider des chercheurs israéliens à mener des recherches en France dans le but de développer leur coopération. Adi Salomon est le meilleur exemple de la philosophie de ce programme », a déclaré l’ambassadeur. Légal. « Elle a fait un post-doc en France avec cette bourse il y a quelques années et elle dirige maintenant le partenariat du côté israélien. »

Arie Zaban, présidente de l’Université Bar-Ilan, a déclaré que la coopération avec Paris Descartes, une des principales universités françaises, s’articulait autour de plusieurs étapes successives: recherche, échanges d’étudiants, diplômes conjoints. Le professeur Zaban a remercié l’ambassadeur. Le Gal pour tout ce qu’elle a fait pour promouvoir la coopération scientifique entre Israël et la France.

«La formation par la recherche, les rotations de laboratoires, l’ouverture de modules de masters anglophones et de projets de recherche communs constituent un premier pas vers une collaboration internationale fructueuse que nous pouvons commencer dès maintenant,» a déclaré le professeur Oheim.

La signature de l’accord de coopération a mis fin aux deux journées de réunions organisées par le BINA à l’Université de Bar-Ilan dans le but de faire avancer de nouveaux projets communs. En juillet, une délégation du Bar-Ilan se rendra à l’Université Paris Descartes pour poursuivre l’initiative.

L’université Paris Descartes est une université de premier plan spécialisée dans les sciences médicales, les sciences biomédicales, les scienceiques, l’informatique et le droit.s sociales, les mathématiques, l’informatique et le droit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.