24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Environ deux semaines après votre vaccination, votre taux d’anticorps anti-corona est à son maximum et vous êtes considéré comme complètement vacciné.

Mais, comme certaines personnes l’ont découvert lors de la quatrième vague de la pandémie, même deux doses complètes du vaccin ne garantissent pas une protection à 100 % contre l’infection. Une infection avec deux vaccins ressemble assez à une infection normale par corona, mais il existe des différences importantes.

Une étude des symptômes corona montre que les cinq symptômes les plus courants chez les personnes vaccinées infectées par le corona sont : maux de tête, écoulement nasal, éternuements, maux de gorge et altération de l’odorat.

Cela ressemble aux symptômes habituels et familiers ressentis par les non vaccinés.
Mais sans vaccin il y a deux autres symptômes dont les vaccinés sont épargnés : la fièvre et la toux persistante.
Une étude comparant les symptômes chez les personnes vaccinées et non vaccinées a révélé qu’une personne vaccinée infectée par le corona avait 58% moins de chances de développer de la fièvre. La plupart des personnes vaccinées puis infectées ont déclaré avoir davantage l’impression d’avoir un petit rhume.

Une autre différence est le risque d’être hospitalisé.
Les vaccinés ont beaucoup moins de chances d’être hospitalisés en raison de leurs symptômes et sont moins susceptibles de souffrir de symptômes à long terme, souvent appelés COVID à long terme.

🟦 ANNONCE 🟦

Qu’est-ce qui augmente le risque d’infection chez les personnes vaccinées ?
Une étude au Royaume-Uni a révélé que le taux d’infection des vaccinés s’élève à 0,2%, ce qui signifie qu’une personne sur 500 est infectée même si elle est vaccinée. Cependant, le risque d’être infecté malgré le vaccin n’est pas égal pour tout le monde, et quatre facteurs augmentent le risque.

1 – Type de vaccin

Les études cliniques menées avant l’approbation des différents vaccins, ainsi que les données recueillies après le démarrage de la campagne mondiale de vaccination de la population, ont attribué à chacun des vaccins approuvés un score concernant la réduction relative de l’infection.

Pour Pfizer, le plus courant chez les Israéliens, le vaccin est efficace à 95 % pour réduire l’infection. Le vaccin de Moderna est très proche, avec une efficacité de 94%.
D’autres vaccins qui ont été approuvés et administrés dans le monde ont présenté des données moins efficaces : le vaccin Johnson & Johnson était à 66 % et le vaccin Astra-Zenica à 70 %. Ainsi, quelqu’un qui a été vacciné avec l’un des deux derniers a une protection légèrement moins efficace qu’une personne vaccinée avec Pfizer ou Moderna.

🟦 ANNONCE 🟦

2 – Temps écoulé depuis que la dernière dose a été reçue

Le temps qui s’écoule depuis l’administration du vaccin s’avère être l’un des facteurs les plus significatifs sur le niveau d’anticorps et donc aussi sur la qualité de la vaccination. C’est pourquoi Israël a décidé de vacciner la population avec une troisième dose de rappel et il semble que le reste du monde suivra.
Les États-Unis ont déjà commencé à donner le rappel à certaines parties de la population, de même que plusieurs pays européens.
Des études récentes indiquent que la résistance immunitaire due aux vaccins Pfizer diminue au cours des quatre à six premiers mois suivant le deuxième vaccin.

3 – Variantes

Le virus auquel nous sommes confrontés aujourd’hui n’est pas exactement le même que celui qui a fait irruption dans nos vies il y a près de deux ans. Au contraire, il en existe de nouvelles versions et parfois légèrement améliorées.
Certaines mutations que le virus a subies au cours de ses voyages dans le monde nous ont apporté une variété de variantes, qui sont maintenant nommées avec des lettres latines de l’alphabet. La variante Delta et ses descendants sont devenus la souche la plus dominante du virus dans la plupart des régions du monde.

Les pourcentages d’efficacité des vaccins ont été calculés au stade expérimental par rapport à la version originale du virus. Cependant, au moment où ils ont été approuvés et administrés, les vaccins devaient se défendre contre des versions légèrement différentes du virus.
Ainsi, les pourcentages d’efficacité du vaccin de Pfizer, qui s’élevaient à 95 % contre le virus d’origine, ont légèrement baissé à 93 % contre la variante Alpha et à 88 % contre Delta.
En tant que tel, la variante à laquelle vous avez été exposé, que vous ne connaissez généralement pas, affectera également vos chances d’être infecté même si vous êtes vacciné.


4 – Votre système immunitaire

Toutes les données mentionnées dans cet article et dans les études qu’il cite se réfèrent au risque moyen par rapport à la population générale. Il est important de se rappeler que chacun de nous est un cas individuel, et le risque que chaque personne soit infectée est le résultat d’une équation compliquée qui comprend le type de vaccin reçu, le nombre de doses prises et quand, et les chances d’une personne de contracter le virus en fonction de leur mode de vie. Par exemple, les travailleurs médicaux ou les enseignants sont souvent dans des situations où leurs chances de contracter le virus sont plus élevées.
Mais la force du système immunitaire d’un individu joue également un rôle.

La force du système immunitaire diminue généralement avec l’âge. De plus, les conditions médicales chroniques ou à long terme peuvent affaiblir la réponse immunitaire. C’est pourquoi les personnes âgées et celles qui sont immunodéprimées ont tendance à développer moins d’anticorps après avoir été vaccinées et sont considérées comme plus vulnérables à l’infection.

Dans la plupart des pays, ces groupes ont été vaccinés en priorité, ce qui signifie qu’ils ont été vaccinés à un stade précoce pour les protéger. Mais cela signifie également que leurs défenses immunitaires commencent à baisser plus tôt.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !