Amit Hasdai entrena en su ciclo de mano | Foto: Meir Carmon Read more https://israelnoticias.com/idf/veteranos-fdi-bicicletas-israel/

Ces derniers jours, environ 250 cyclistes ont pédalé sur les routes du nord d’Israël. Le trajet vers le mont Hermon et les hauteurs du Golan qui entoure la mer de Galilée. Ils ont fait 60 kilomètres par jour, soit environ 300 kilomètres au cours d’une semaine de conduite intense, surtout si l’on considère qu’environ 160 d’entre eux sont des anciens combattants invalides de l’armée israélienne souffrant de blessures complexes.

Les promenades font partie d’un projet appelé «Valor en Movimiento», actif depuis 12 ans. Il a été lancé par Beit Halochem Canada, une organisation israélienne d’assistance aux anciens combattants handicapés, une branche de l’organisation des anciens combattants handicapés de Zahal [IDF]. Chaque année, un groupe de 100 Juifs canadiens et américains se rend en Israël pour une semaine de dur entraînement «pour nos soldats ».

Ils rencontrent des guerriers blessés, écoutent leurs histoires de combat et font l’expérience d’Israël avec leurs jambes et leurs pieds.

Amit Hasdai est l’un des cyclistes israéliens les plus en vue. En 2001, il a été grièvement blessé au cou lors d’une fusillade à Qalqilya, qui lui a paralysé la moitié du bas du corps. Cela ne l’empêche pas de rouler sept jours par semaine, en compétition. Il a pour objectif de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Le samedi, dit Hasdai, son épouse Galit et leurs enfants le rencontrent pour s’entraîner.

🟦 ANNONCE 🟦

« Je ne pourrais pas le faire sans eux », dit-il.

Hasdai, qui utilise un vélo à main, apprécie chaque minute de sa conduite. Souvent, il laisse les visiteurs américains derrière.

Son prochain objectif est les Jeux olympiques. Il ne sait toujours pas s’il rejoindra la délégation israélienne aux Jeux paralympiques, mais fait tout son possible pour que ce rêve devienne réalité.

«Il est possible que j’arrive à Tokyo et, pour le moment, je m’entraîne sept jours par semaine. Chaque fois, nous parcourons des kilomètres », dit-il.

🟦 ANNONCE 🟦

Pendant la conduite et après les manèges, Hasdai et ses amis racontent aux visiteurs ce qu’ils ont vécu.

«Je recommande à d’autres anciens combattants blessés de se joindre aux attractions. La conduite vous aide à soigner les blessures et vous donne confiance. Vous êtes dans un endroit que vous n’auriez jamais pu atteindre. Chaque fois, vous essayez d’aller au-delà des limites », dit-il.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News