Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les étudiants de l’académie pré-militaire «Mietarim» de Nahal Oz, située près de la bande de Gaza, ont lancé un nouveau projet dans lequel ils remplissent des cratères créés par des explosions de roquettes.

Ils ont planté leur premier arbre, un citronnier, cette semaine et prévoient d’ajouter de nombreux autres arbres de ce type à la région frappée par la terreur.

Le Hamas et les terroristes du Jihad islamique ont tiré plus de 700 roquettes sur des villes israéliennes dans le sud du pays la semaine dernière, tuant quatre Israéliens.

Noa Yanai, étudiant à l’académie, a déclaré que la plantation de ces arbres à l’endroit où les roquettes sont tombées leur confère un sentiment de permanence dans la région.

«Dans un endroit où la roquette est tombée, le mal est créé. Nous transmettons le message que quelque chose de bien grandit dans ce mal », a-t-elle déclaré.

Le directeur de l’Académie, Yaniv Mezuman, a cité le célèbre protecteur des enfants de l’Holocauste, Janusz Korczak, qui a déclaré: «Celui qui prend soin de ses jours sème du blé. Celui qui se soucie des années plante des arbres. Mais celui qui se soucie des générations éduque les gens.

«À Nahal Oz, nous avons associé l’éducation à la plantation d’arbres», a conclu le rabbin Mezuman.

Ce printemps, plus que jamais, les agriculteurs israéliens ont besoin de votre aide pour se remettre des incendies destructeurs du Hamas.

«… Car le Seigneur, ton Dieu, t’entraîne dans un bon pays… un pays de blé et d’orge, de vignes, de figues et de grenades, un pays d’huile d’olive et de miel»
(Deutéronome 8: 7-8)

Ils ont planté leur premier arbre, un citronnier, cette semaine et prévoient d’ajouter de nombreux autres arbres de ce type à la région frappée par la terreur.

Le Hamas et les terroristes du Jihad islamique ont tiré plus de 700 roquettes sur des villes israéliennes dans le sud du pays la semaine dernière, tuant quatre Israéliens.

Noa Yanai, étudiant à l’académie, a déclaré que la plantation de ces arbres à l’endroit où les roquettes sont tombées leur confère un sentiment de permanence dans la région.

Ce printemps, plus que jamais, les agriculteurs israéliens ont besoin de votre aide pour se remettre des incendies destructeurs du Hamas.

«… Car le Seigneur, ton Dieu, t’entraîne dans un bon pays… un pays de blé et d’orge, de vignes, de figues et de grenades, un pays d’huile d’olive et de miel»
(Deutéronome 8: 7-8)