Un fonds a été créé pour permettre aux Israéliens de faire don de leurs subventions gouvernementales Covid-19 aux personnes les plus touchées par la pandémie. Plusieurs entreprises israéliennes ont promis d’égaler les dons de leurs employés. L’ancien chef d’état-major des FDI, Gadi Eizenkot, dirige le conseil consultatif du fonds.

Un groupe d’hommes d’affaires israéliens a annoncé dimanche le lancement d’un fonds pour faire don de colis d’aide gouvernementale contre le coronavirus (Covid-19) aux personnes touchées par la crise. Selon le fonds, il a déjà levé plus de 1 million de shekels (environ 294 000 dollars).

Le gouvernement israélien a récemment approuvé une subvention unique qui a été versée directement à chaque citoyen, quelle que soit sa situation financière. La subvention a été versé directement dans les comptes bancaires des citoyens dès cette semaine, chaque adulte recevant 750 NIS (environ 220 $). Une somme supplémentaire de 500 NIS (environ 145 USD) sera versée pour chaque enfant jusqu’à quatre enfants et de 300 NIS (environ 88 USD) pour chaque enfant supplémentaire.

Parmi les hommes d’affaires impliqués dans le fonds figurent les capital-risque Chemi Peres et Rami Kalish, les entrepreneurs Ruti Alon et Imad Telhami, l’ancien dirigeant d’Intel Mooly (Shmuel) Eden et le philanthrope Doron Livnat.

Un certain nombre d’entreprises et d’organisations, y compris la société de produits de carbonatation de l’eau à domicile SodaStream International Ltd., Microsoft Israël, Pitango Venture Capital, la société de matériel et de logiciels Applied Materials Inc., le fabricant de pesticides Adama Ltd., la start-up d’analyse de données Optimal Plus Ltd., et la société pharmaceutique Perrigo Co. PLC – se sont associées au fonds en annonçant qu’elles égaleront les dons faits par les employés. L’ancien chef d’état-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, a été nommé à la tête du conseil consultatif du fonds.

🟦 ANNONCE 🟦

Le fonds a déclaré que tous les dons seront intégralement et directement transférés aux personnes touchées par la crise et seront déductibles des impôts. Le fonds sera géré en collaboration avec Centre d’aide Israël, également connu sous le nom de Matan, une organisation à but non lucratif axée sur les dons d’entreprises et le travail bénévole. Matan mettra en place un comité chargé d’identifier et d’aider les personnes dans le besoin, à travers des agents de terrain, des représentants de la ville et des syndicats.

Le fonds ne soutiendra pas les personnes qui reçoivent déjà une aide de l’État et ne soutiendra que celles dont les revenus ont été gravement touchés par la crise. Le cabinet comptable Ernst & Young (EY) Israël et le cabinet d’avocats Meitar Liquornik Geva Leshem Tal fourniront leurs services gratuitement au fonds.

Les citoyens israéliens recevront bientôt une subvention du gouvernement, a déclaré Eden, un ancien vice-président principal d’Intel, dans un communiqué, «mais nous n’en avons pas tous besoin pour passer le mois. Il y en a qui le font et ce n’est pas une question politique, mais une question de responsabilité nationale. » Aucun enfant ne devrait avoir faim et aucune famille ne devrait être expulsée de son appartement, a-t-il déclaré. «C’est injuste  et cela ne devrait se produire nulle part», a-t-il ajouté.

« De nombreux Israéliens souffrent de la faim en raison de la crise des coronavirus et nous devons tous participer et aider, pas seulement l’État », a déclaré Peres, qui est un partenaire co-fondateur de Pitango, dans un communiqué. « Chaque shekel et chaque don compte et nous encourageons les membres du public à faire un don aussi généreusement que possible », a-t-il ajouté.« Nous sommes confrontés à une crise sans fin visible, mais les dégâts qu’elle cause sont déjà graves.

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News