Les services ont repris dans l’ancienne synagogue yéménite du village yéménite (Kfar HaShiloachin) dans le quartier de Silwan à Jérusalem. Des membres de la communauté yéménite d’Israël ont fait sonner des shofars yéménites, comme ils l’ont fait depuis les années 1880 jusqu’à ce que les Jordaniens les expulsent en 1948.

Un événement spécial Slichot a eu lieu lundi dans l’ancienne synagogue du village yéménite – Kfar HaShiloach – dans le quartier de Silwan à Jérusalem.

L’événement était une initiative du Conseil public du Centre du patrimoine de Kfar HaShiloach, présidé par l’avocat Gadi Bashari, qui est également membre du conseil d’administration des Archives sionistes.

De nombreux membres de la communauté yéménite d’Israël ont participé à l’événement, emportant avec eux des shofars yéménites qu’ils ont soufflés dans l’ancienne synagogue pendant la récitation de Slichot .

La cérémonie s’est déroulée en présence de Yaakov Hagouel, président de l’Organisation sioniste mondiale, et d’Elyakim Rubinstein, ancien vice-président de la Cour suprême d’Israël, ainsi que Netanel Izak, directeur général du ministère des Affaires et du Patrimoine de Jérusalem, le maire adjoint de Jérusalem Hagit Moshe et la Knesset membres Tzachi Hanegbi, Eli Cohen, Keren Barak et Ofir Katz.

🟦 ANNONCE 🟦

Le son du shofar a recréé le son du shofar à Kfar HaShiloach tel que présenté par l’auteur Israel Zarchi dans son livre « Le roman de Kfar Hashiloach », publié en 1948.

Sa fille est la poétesse et auteure Nurit Zarchi, lauréate du prix Israël de littérature.

En préparation de l’événement, Bashari a visité la maison de Zarchi et a partagé avec elle l’intention de recréer l’événement dans le livre de son père. Au cours de la réunion, Zarhi a déclaré: « C’est tellement émouvant pour moi, et c’est incroyable que cet être vivant soit resté dans la mémoire de mon père. »

Le son du shofar yéménite dans la synagogue fait partie des efforts du conseil public pour commémorer l’histoire de Kfar HaShiloach, la première colonie de la communauté juive yéménite après avoir fait son aliya à Israël dans les années 1880, a déclaré Bashari.

🟦 ANNONCE 🟦

Le directeur général du ministère des Affaires de Jérusalem, Izak, a qualifié l’adhésion de la communauté yéménite à ses traditions « incroyable ». La cérémonie annuelle de Slichot à Silwan, a-t-il dit, était « très excitante » et une « leçon de vie sur la persévérance et le dévouement à la tradition juive ».

Le président de la WZO, Hagoel, a déclaré : « « Et les fils retourneront à leurs frontières » — c’est excitant de voir des familles juives revenir s’installer à l’endroit d’où elles ont été expulsées. Je ferai de mon mieux pour aider toute colonie juive en Terre d’Israël.

L’ancien juge de la Cour suprême Rubinstein a déclaré que la rénovation de l’ancienne synagogue et le fait d’être témoin de l’ancienne tradition yéménite là-bas, ont donné un sentiment de «grande excitation et de grandeur ancienne».

« L’immense dévouement et le dévouement dont ils font preuve [de la communauté yéminite] pour venir ici pendant la période ottomane et vivre ici sont très inspirants », a-t-il ajouté.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News