Une troisième dose du vaccin COVID-19 de Pfizer a considérablement amélioré la protection contre les infections et les maladies graves chez les personnes âgées de 60 ans et plus en Israël par rapport à celles qui ont reçu deux injections, ont montré dimanche les résultats publiés par le ministère de la Santé.

Les données ont été présentées jeudi lors d’une réunion d’un groupe ministériel d’experts en vaccination et téléchargées sur son site Web dimanche, bien que les détails complets de l’étude n’aient pas été publiés.

Les résultats étaient comparables à des statistiques distinctes rapportées la semaine dernière par le fournisseur de soins de santé israélien Maccabi, l’une des nombreuses organisations administrant des injections de rappel pour tenter de freiner la variante du coronavirus Delta.

Décomposant les statistiques de l’Institut Gertner et de l’Institut KI d’Israël, des responsables du ministère ont déclaré que parmi les personnes âgées de 60 ans et plus, la protection contre l’infection fournie à partir de 10 jours après une troisième dose était quatre fois plus élevée qu’après deux doses.

Un troisième injection pour les plus de 60 ans offrait une protection cinq à six fois supérieure après 10 jours en cas de maladie grave et d’hospitalisation.

🟦 ANNONCE 🟦

Ce groupe d’âge est particulièrement vulnérable au COVID-19 et en Israël, il a été le premier à être vacciné lorsque la campagne de vaccination a commencé fin décembre.

Au cours des dernières semaines, le ministère de la Santé a déclaré que l’immunité avait également diminué au fil du temps pour les personnes âgées et les jeunes. La plupart des personnes vaccinées qui sont tombées gravement malades en Israël avaient plus de 60 ans et avaient des problèmes de santé sous-jacents.

Israël a commencé à administrer le troisième vaccin aux personnes de plus de 60 ans le 30 juillet. Jeudi, il a baissé l’âge d’éligibilité pour un rappel à 40 ans et incluait des femmes enceintes, des enseignants et des agents de santé en dessous de cet âge. Les troisièmes doses ne sont administrées qu’à ceux qui ont reçu leur deuxième injection il y a au moins de cinq mois.

Les États-Unis ont annoncé leur intention d’offrir des injections de rappel à tous les Américains, citant des données montrant une diminution de la protection. Le Canada, la France et l’Allemagne ont annoncé des campagnes de rappel.

🟦 ANNONCE 🟦

Combattant une épidémie de la variante Delta depuis juin, Israël a actuellement l’un des taux d’infection par habitant les plus élevés au monde. Près de 1,5 million de personnes sur les 9,3 millions d’habitants du pays ont subi une troisième injection.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News