La Knesset a finalement approuvé mardi une augmentation de la taxe sur l’achat d’un appartement d’investissement, c’est-à-dire le deuxième ou le troisième, si une personne en possède un autre.

Le vote sur le projet de loi devait avoir lieu il y a deux semaines, mais a été reporté, ce qui a provoqué une flambée des ventes d’appartements sur le marché. Les investisseurs ont essayé de respecter ces délais, puisque la loi ne sera pas rétroactive.

Qu’est-ce qui a changé depuis aujourd’hui ? Jusqu’à présent, la taxe sur l’achat d’un deuxième appartement était de 5 % pour les appartements d’une valeur allant jusqu’à 1 284 770 shekels, 6 % pour les achats jusqu’à 3 884 294 shekels, 7 % jusqu’à 5 348 565 shekels, 8 % jusqu’à 17 828 555 shekels, plus la taxe est élevée le taux était de 10 %.

Maintenant, tout est simplifié d’une certaine manière. Taxe de 8 % pour les appartements achetés jusqu’à 5 348 565 shekels et 10 % au-dessus de ce prix.

La Commission financière de la Knesset a proposé d’élaborer un abaissement du seuil du coût d’un appartement en défiscalisation pour les acheteurs des premiers appartements. Mais cette proposition a provoqué une énorme opposition de la part de l’opposition, jusqu’à présent, seule cette loi a été adoptée. Le ministère des Finances estime qu’une augmentation de la taxe sur l’achat d’appartements d’investissement pourra réduire la demande et, par conséquent, les prix. Jusqu’à présent, ils ne font que croître et de manière assez significative – en moyenne de 10 pour cent par an.

🟦 ANNONCE 🟦