Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv ont découvert que l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil renforce la passion amoureuse chez les humains. Dans l’étude, des hommes et des femmes ont été exposés aux UVB (rayonnement ultraviolet de type B) dans des conditions contrôlées et les résultats étaient sans équivoque : il y avait des niveaux accrus de passion romantique chez les deux sexes. L’étude a montré que l’exposition au soleil affecte la régulation du système endocrinien, responsable de la libération d’hormones sexuelles chez l’homme.

L’étude a été dirigée par Ph.D. les étudiants Roma Parikh et Aschar Sorek du laboratoire du professeur Carmit Levy du département de génétique moléculaire humaine et de biochimie de la TAU à la faculté de médecine de Sackler.
Dans les modèles animaux, les niveaux d’hormones femelles ont augmenté de manière significative, agrandissant leurs ovaires et prolongeant leur saison de rut ; l’attirance entre les hommes et les femmes a augmenté et les deux étaient plus disposés à avoir des relations sexuelles.

Des résultats similaires ont été trouvés lorsqu’on leur a demandé d’éviter la lumière du soleil pendant deux jours, puis de se bronzer pendant environ 25 minutes. Des tests sanguins ont révélé que l’exposition au soleil entraînait une libération plus élevée d’hormones comme la testostérone par rapport à un jour avant l’exposition. Une augmentation de la testostérone chez les hommes pendant les mois d’été a également été trouvée dans les données des HMO Clalit et Maccabi.

À l’avenir, cela pourrait conduire à des traitements pour les troubles des hormones sexuelles, ainsi qu’à un développement plus poussé de la compréhension scientifique de la façon dont la lumière du soleil joue un rôle dans les processus psychologiques et comportementaux humains.

« En tant qu’êtres humains, nous n’avons pas de fourrure et notre peau est donc directement exposée au soleil. Nous commençons seulement à comprendre ce que cette exposition nous fait et les rôles clés qu’elle pourrait jouer dans divers processus physiologiques et comportementaux », a déclaré le professeur Levy. Ajoutant « Ce n’est que la pointe de l’iceberg. »

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News