Wadi al-Nabaa, une rivière adjacente au village arabe de Qarawat Bani Zaid dans le Shomron (Samarie), est devenue rouge vif et bien que l’image soit indéniablement biblique, un rabbin a attribué un message politique moderne au phénomène.

LA RIVIÈRE DE SAMARIE DEVIENT ROUGE
Selon le journal Al-Bayan, le conseil du village de Qarawat Bani Zaid a publié hier une clarification, sur sa page Facebook, disant: «Ce qui s’est passé aujourd’hui de pollution de l’environnement est dû au déversement de matériaux de peinture endommagés dans la vallée, ce qui a conduit à un changement de couleur de l’eau,jusqu’au rouge. »

Malgré l’explication banale offerte par les autorités, de nombreux commentateurs des médias sociaux en langue arabe ont mis l’accent sur les connotations bibliques, les assimilant à une «rivière de sang». Dans l’Islam, il y a cinq fléaux à savoir les inondations, les criquets, les poux, les crapauds et la transformation de l’eau potable en sang, tandis que dans la Bible il y a dix fléaux, à savoir l’eau dans le sang, les grenouilles, les poux, les animaux sauvages, le bétail malade, les tempêtes du feu, des sauterelles, des ténèbres et la mort des premiers-nés. Selon le Coran, les fléaux ont été apportés par Moïse (Musa), l’ un des cinq prophètes les plus importants de l’Islam.

PESTE D’EGYPTE
Les fleuves devenant rouges, quelle qu’en soit la cause, rappellent le premier fléau que Dieu a envoyé pour frapper l’Égypte avant l’Exode:

🟦 ANNONCE 🟦

Et l’Éternel dit à Moshé: Dis à Aharon: Prends ton bâton, et étends ta main sur les eaux de l’Égypte, sur leurs fleuves, sur leurs ruisseaux, sur leurs étangs, et sur tous leurs étangs d’eau, pouvant devenir du sang; et il y aura du sang dans tout le pays d’Égypte, dans des vases de bois et dans des vases de pierre. Et Moché et Aharon firent ainsi, comme l’Éternel l’avait ordonné; et il souleva le baton, et frappa les eaux qui étaient dans le fleuve, aux yeux de Pharaon et aux yeux de ses serviteurs; et toutes les eaux qui étaient dans le fleuve se changèrent en sang. Exode 7: 19-20

RABBI: RAPPEL POUR TERMINER LA CONQUÊTE DE LA TERRE PROMISE
Le rabbin Yossef Dayan , ancien membre du Sanhédrin et descendant direct du roi David , a noté la différence significative entre le récent fleuve rouge et le précédent biblique.

«Les Arabes en Israël ne sont pas du tout comme les Egyptiens», a déclaré le rabbin Dayan. «Les Égyptiens nous ont asservis, nous empêchant ainsi d’entrer en Israël. Les Arabes en Israël essaient de nous empêcher d’accomplir le commandement de Dieu de demeurer dans le pays. L’armée égyptienne a physiquement empêché les enfants d’Israël de partir. Aujourd’hui, ce sont les Juifs, mais seulement quelques Juifs, qui nous empêchent d’accomplir le commandement de Dieu.

🟦 ANNONCE 🟦

«Les plaies en Égypte nous rappelaient que Dieu allait remplir sa part de l’alliance et nous faire sortir d’Égypte», a déclaré le rabbin Dayan. «Il nous a fait sortir d’Égypte pour nous donner la Torah et pour nous habiter dans la Terre Promise; toute la terre promise, complètement, exactement comme Dieu l’a commandé. Quand Dieu nous ordonne de garder casher, il ne veut pas dire pour nous de garder la plupart casher. »

« Dans l’histoire biblique, les magiciens de Pharaon ont pu recréer le miracle créé par Aaron et Moïse, mais ils n’ont pas pu l’inverser», a déclaré le rabbin Berger. «C’était leur façon de dire qu’ils étaient aussi puissants que Dieu. Ils étaient prêts à accroître leurs propres souffrances pour faire cette déclaration. On peut en dire autant de cette incarnation moderne de la peste biblique générée par les Arabes.

«À bien des égards, à travers les incendies criminels et leur relation avec la nature, les Arabes montrent qu’ils n’aiment pas cette terre, la terre promise, la terre de Dieu», a déclaré le rabbin Dayan. « Quiconque appartient vraiment à cette terre ne se rapporterait jamais à l’eau, la marchandise la plus précieuse, en versant de la peinture dans une rivière qui coule. »

LES PLAIES REVIENNENT À LA FIN DES JOURS
Selon la tradition juive et basée sur un verset de Michée, les dix fléaux vont réapparaître avant le Messie.

Je lui montrerai des merveilles comme au temps où tu sortis du pays d’ Égypte . Michée 7:15

Les sources juives prédisent que tous les fléaux réapparaîtront dans la Rédemption finale mais sous des formes encore plus puissantes. Il est écrit dans Midrash Tanchuma , enseignements homilétiques recueillis vers le cinquième siècle, que «tout comme Dieu a frappé les Egyptiens de 10 plaies, il frappera aussi les ennemis du peuple juif au moment de la Rédemption.

Nahmanide, un éminent spécialiste espagnol de la Torah du 12ème siècle, a écrit dans son commentaire sur les fléaux que la principale raison pour laquelle Dieu punissait les Egyptiens n’était pas pour avoir asservi le peuple israélite, mais pour avoir rejeté Dieu et son influence dans leur vie.

Ce concept a été expliqué par le rabbin Bahya ben Asher , un commentateur espagnol du XIIIe siècle, qui a écrit: «En Egypte, Dieu n’a utilisé qu’une partie de sa force. Quand la rédemption finale viendra, Dieu montrera beaucoup, beaucoup plus de sa puissance.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News