Des chercheurs israéliens et américains ont découvert qu’une stimulation douce d’une partie du cerveau améliore la capacité des personnes âgées à effectuer plusieurs tâches. L’étude de 57 sujets âgés de plus de 70 ans a amélioré la marche et la parole simultanées, réduisant ainsi leur risque de chute.

Chez les personnes âgées, la capacité de se tenir debout ou de marcher tout en effectuant des tâches cognitives (c.-à-d. la double tâche) nécessite l’activation coordonnée de plusieurs réseaux cérébraux. Dans cette étude multicentrique, en double aveugle, randomisée et contrôlée de manière fictive, nous avons examiné les effets de la modulation de l’excitabilité du cortex préfrontal dorsolatéral gauche (L-DLPFC) et du cortex sensorimoteur primaire (SM1) sur les coûts de performance en double tâche. ” à la station debout et à la marche.

Méthodes

Cinquante-sept personnes âgées sans maladie ou maladie manifeste ont effectué 4 visites d’étude distinctes au cours desquelles elles ont reçu 20 minutes de stimulation transcrânienne à courant continu (tDCS) optimisée pour faciliter l’excitabilité du L-DLPFC et du SM1 simultanément, ou de chaque région séparément, ou ni l’un ni l’autre région (imposture). Avant et immédiatement après la stimulation, les participants ont complété un paradigme à double tâche dans lequel on leur a demandé de se tenir debout et de marcher avec et sans exécution simultanée d’une tâche de soustraction en série.

Résultats

La tDCS ciblant simultanément le L-DLPFC et le SM1, ainsi que la tDCS ciblant le L-DLPFC seul, ont atténué les coûts de la double tâche pour se tenir debout et marcher dans une plus grande mesure que la tDCS ciblant le SM1 seul ou un simulacre ( p  < 0,02). L’efficacité en aveugle était excellente et la croyance subjective des participants dans le type de stimulation reçue (réelle ou fictive) n’a pas contribué aux avantages fonctionnels observés de la tDCS.

🟦 ANNONCE 🟦

Interprétation

Ces résultats démontrent que chez les personnes âgées, les diminutions de la double tâche peuvent être susceptibles de changer et d’impliquer l’excitabilité du L-DPFC en tant que composant modifiable du système de contrôle qui permet la position debout et la marche à double tâche. La tDCS peut être utilisée pour améliorer la résilience et la capacité des résultats plus anciens à marcher et à se tenir debout dans des conditions difficiles, améliorant potentiellement le fonctionnement quotidien et réduisant les risques de chute.