24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Après que les ministres n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur une manière réalisable de mettre en œuvre le régime des « laissez-passer verts » dans les centres commerciaux, les contours d’une solution de compromis ont été esquissés le soir même : au lieu des « laissez-passer verts », ils vont renforcer le respect des « norme violette » officiellement valide – les règles de distanciation sociale et le port obligatoire de masques d’intérieur.

Comme le rapportent les chaînes de télévision centrales, l’idée de durcir la « norme violette » a été proposée par la ministre de l’Économie Orna Barbivay et son adjointe Abir Kara. Ils ont proposé de laisser entrer tout le monde dans les centres commerciaux, mais en appliquant strictement la « norme violette » à l’intérieur avec l’aide de gardiens spéciaux, et dans les restaurants et cafés pour ne servir qu’aux détenteurs de « laissez-passer verts ».

Auparavant, le gouvernement avait décidé de mettre en place un contrôle d’accès dans les « canyons », à partir du vendredi 17 décembre. Mais les commerçants ont catégoriquement refusé de « filtrer » les visiteurs à l’entrée des centres commerciaux, de vérifier les « laissez-passer verts » et d’attacher des bracelets en papier à leurs propriétaires. Le ministère de la Santé a renoncé à cette décision et les ministres n’ont pas réussi à trouver un autre moyen légal de fermer l’entrée des magasins non essentiels aux non vaccinés. La réunion du Premier ministre Bennett avec des représentants du gouvernement jeudi après-midi s’est soldée par un rien.

Bennett insistait jusqu’à récemment pour élargir la portée des « laissez-passer verts » – le Premier ministre estime que c’est le seul moyen d’encourager ses concitoyens trop paresseux pour se faire vacciner à se rendre aux points de vaccination, ainsi que de créer un incitation à vacciner les enfants.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !