Le ministère israélien de la Santé met en garde les citoyens du pays contre les voyages dans trois autres pays où la situation épidémiologique se détériore. Ce sont la Russie, l’Argentine et les Seychelles.

Le ministère prévient qu’à moins d’une diminution significative de l’incidence des maladies dans ces pays, elles seront incluses dans la liste des pays à haut risque vers lesquels les vols sont interdits.

Jusqu’à présent, 7 pays figurent sur la «liste rouge» du ministère de la Santé: l’Ukraine, la Turquie, le Brésil, l’Éthiopie, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Mexique. Les voyages dans ces pays ne sont autorisés qu’avec l’autorisation d’une commission spéciale, et toute personne qui en revient est tenue de faire une quarantaine de deux semaines. Cela s’applique aux citoyens vaccinés et récupérés.

Selon les données officielles, depuis début avril, l’incidence du COVID en Russie est à peu près au même niveau – de 8 500 à 9 000 nouvelles infections par jour. C’est moins que, disons, en France, où il y a eu 12 611 nouveaux cas hier avec la moitié de la population.

Cependant, il n’y a aucune confiance dans les statistiques officielles russes. Les données de mortalité pour 2020 montrent que les autorités russes cachent la véritable étendue de la maladie. Des sources fiables à Saint-Pétersbourg ont déclaré à News.israelinfo que les tests positifs pour le coronavirus sont simplement jetés à la poubelle pour améliorer les statistiques.

🟦 ANNONCE 🟦

En outre, il existe une nette tendance à la baisse de la pandémie dans la plupart des pays européens. Dans la même France, en avril, le nombre de nouveaux cas a diminué d’environ trois fois, en Allemagne et en Italie plus de 4 fois, en Espagne de 2 fois. Cela est dû à l’augmentation de la vaccination de la population. Dans les pays européens, environ un tiers de la population a déjà été vacciné avec au moins une dose.

En Russie, les gens ne veulent pas se faire vacciner. Selon les derniers rapports , Buenos Aires est 6 fois en avance sur Moscou en termes de taux de vaccination, malgré le fait que l’Argentine achète le vaccin à la Russie. Depuis la fin du mois de mars, à Moscou de 12 millions, au moins une dose du vaccin n’a été injectée qu’à 400 000 habitants.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News