24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Scandale, antisémitisme et expériences sur les êtres humains – lorsque nous avons ouvert cette fascinante archive pour jeter un coup d’œil aux documents qu’ils contenaient, nous ne pouvions pas imaginer comment cette incroyable histoire se déroulerait – l’histoire d’un scientifique sioniste déterminé à sauver le monde de la peste et du choléra contre toute attente. 

Présentation de Waldemar Mordechai Wolff (Zeev) Haffkine.

Haffkine est né dans l’Empire russe en 1860 dans ce qui est aujourd’hui l’Ukraine. Son parcours de vie a été déterminé dès qu’il a terminé ses études en Suisse à la fin du XIXe siècle, quand il a décidé de consacrer sa vie à l’étude de minuscules organismes. À l’époque, Louis Pasteur était l’un des scientifiques les plus connus dans le domaine, et Haffkine a décidé de chercher du travail à l’Institut Pasteur à Paris. Il a été accepté mais a obtenu un emploi de bibliothécaire, car c’était la seule ouverture disponible à l’Institut. 

Bureaucratie, que pouvez-vous faire ?

Alors que Haffkine travaillait avec des experts comme Pasteur et Ilya Mechnikov, les épidémies de choléra en Russie et en Inde sont apparues comme une menace sérieuse. Haffkine a estimé que son heure était venue, et après des recherches inlassables, il a réussi à développer un vaccin contre le choléra basé sur des bactéries atténuées. Les gens sont peut-être en train de mourir dans des masses d’une pandémie rampante, mais personne n’est intervenu pour soutenir les recherches d’Haffkine. Il a décidé de prendre une mesure radicale – un dernier recours pour prouver la crédibilité du vaccin: Haffkine a ramassé une seringue remplie d’une souche atténuée de choléra, a inséré l’aiguille dans son bras et a injecté la maladie directement dans sa circulation sanguine. 

🟦 ANNONCE 🟦

Combien auraient fait de même ?

Après plusieurs jours de fièvre et de symptômes inquiétants – le revirement tant attendu est arrivé, et le 30 juillet 1892, Haffkine a rendu compte de ses découvertes et du succès du vaccin à la Société de Biologie en France. 

Mais la France et d’autres pays européens sont restés sceptiques et méfiants à l’égard de ses méthodes et ont refusé d’accepter ses résultats. À l’époque, les établissements médicaux officiels européens n’étaient pas très enthousiastes à l’idée des vaccins en général.

Haffkine a refusé de croire qu’un médicament, qui pourrait guérir des millions de personnes, ne verrait pas le jour. Il a décidé de tenter sa chance en Angleterre, où une démonstration réussie de ses idées lui a finalement permis d’accéder à l’épicentre de l’épidémie – l’Inde. Bientôt, Haffkine travaillait sur le sous-continent. L’épidémie généralisée de choléra en Inde a conduit le gouvernement désespéré du Bengale à autoriser officiellement Haffkine à vacciner les résidents de son territoire.

🟦 ANNONCE 🟦

Une flambée d’une autre maladie, la peste bubonique à Mumbai, a poussé les autorités indiennes à se tourner vers Haffkine pour les aider à trouver un vaccin. En janvier 1897, après trois mois de travail intensif, Haffkine s’est de nouveau inoculé avec un vaccin expérimental contre la peste – parce que bon, ça a marché une fois, qu’est-ce qui pourrait mal tourner, non? Eh bien, cela a encore fonctionné! 

Haffkine a très vite commencé à expérimenter sur d’autres personnes, en dehors de lui. Il a travaillé avec un certain nombre de prisonniers volontaires, qui ont accepté de participer à l’expérience, en les divisant en deux groupes. Haffkine a comparé les résultats entre les deux groupes afin de s’assurer que le vaccin était vraiment efficace. Pendant cette période, il installe un laboratoire dans le quartier de Byculla. «L’Institut Haffkine» portera plus tard son nom.

Le succès du vaccin auprès de la population indienne a été phénoménal. En 1900, Haffkine avait sauvé quatre millions de personnes grâce à ses traitements. Même les Russes l’ont contacté par des voies secrètes et ont demandé des vaccins contre le choléra. Néanmoins, tout comme certaines personnes aiment voir une étoile montante, il y a toujours ceux qui aiment voir cette même étoile s’écraser et brûler, et Haffkine s’est précipité vers l’incident qui ternirait son nom et coûterait des vies.

En 1902, Haffkine est arrivé au village de Mulkowal pour inoculer les villageois. Plusieurs jours après le traitement, 19 villageois sont morts du tétanos. Des doigts accusateurs pointèrent immédiatement Haffkine, avec des plaintes émergeant que quelque chose avait mal tourné avec l’une des bouteilles de vaccin.

Certains des dossiers de vaccination contre le choléra de Haffkine en Inde, 1908, indiquant que des enfants âgés de 9, 13 et 16 ans ont reçu des vaccins contre le choléra, la Bibliothèque nationale d’Israël

Certains des dossiers de vaccination contre le choléra de Haffkine en Inde, 1908, indiquant que les enfants âgés de 9, 13 et 16 ans ont reçu des vaccins contre le choléra

La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre selon laquelle le vaccin était infecté par le tétanos. Une commission d’enquête a été nommée qui a reconnu Haffkine coupable. Peu de temps après, il a été renvoyé en Angleterre de honte. L’épisode est devenu connu sous le nom de «Little Dreyfus Affair» et était accompagné d’un air d’antisémitisme, que Haffkine connaissait de sa vie en Russie.

Cependant, il n’allait pas abandonner facilement. Un certain nombre d’amis et de scientifiques célèbres ont publié une lettre dans The Times soutenant Haffkine. Ils ont fait valoir que leur collègue scientifique avait droit au bénéfice du doute et qu’il était impossible d’établir qu’il était personnellement responsable des décès. Cet acquittement sans enthousiasme a aidé Haffkine à retourner en Inde et à poursuivre son action contre le choléra et la peste. Il s’est révélé un scientifique si efficace que, après son retour à Calcutta en 1907, les autorités indiennes ont publié un rapport qui l’a entièrement acquitté relativement à la «petite affaire Dreyfus», déclarant que son innocence ne reposait pas uniquement sur un doute raisonnable et qu’il méritait d’être totalement exonéré.

Le rapport exonérant Haffkine, avec une faute de frappe sur la couverture: L’accident de Mulkowal (Inde) Tetanu [s] de 1902, la Bibliothèque nationale d’Israël

Mais sauver le monde n’était pas suffisant pour Haffkine. Après sa retraite en 1914 et son retour en France un an plus tard, il continue d’investir son temps dans les travaux scientifiques et les questions de judaïsme et de sionisme. Haffkine a soutenu des organisations sionistes et fourni de l’aide aux victimes de guerre juives pendant et après la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il a fondé la Fondation Haffkine qui a favorisé l’éducation juive en Europe de l’Est. Vers la fin du XIXe siècle, il a même rencontré le sultan Abdul Hamid II pour tenter de le persuader de vendre des terres de Palestine ottomane aux juifs. Le sultan n’était pas trop enthousiaste à l’idée.

L’histoire passionnante de Haffkine et même ses archives continuent de nous fasciner à ce jour. Il est peut-être dommage que Haffkine ne soit pas avec nous aujourd’hui pendant la période difficile actuelle, avec une nouvelle pandémie qui se propage à travers le monde. Qui sait, peut-être qu’il aurait sauvé le monde pour la troisième fois? Il aurait certainement sauté sur l’occasion.

Merci à Rachel Misrati du service des archives de la Bibliothèque nationale pour son aide dans cet article.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !