24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Après la guerre, certains des responsables des crimes commis pendant l’Holocauste ont été jugés. Pour les procès qui ont eu lieu en 1945 et 1946, Nuremberg en Allemagne a été choisie. Des juges des puissances alliées (Grande-Bretagne, France, Union soviétique et États-Unis) ont présidé les auditions de vingt-deux grands criminels nazis.

Il y a plus de deux mille ans, le peuple d’Israël a été conquis par l’empire babylonien et exilé de sa terre à Babel, où il est resté pendant soixante-dix ans.

Le livre d’Esther, l’un des derniers écrits qui composent les Écritures, raconte comment, pendant cette période, l’une des plus grandes tentatives d’anéantissement de masse de l’histoire du peuple juif a été perpétrée.

Le premier ministre du royaume, Haman, un descendant de l’ancien peuple d’Amaleq, a conçu un plan pour exterminer tous les Juifs de l’empire.

Si l’on parcourt les textes bibliques, on ne trouvera pas un peuple qualifié de plus mauvais que le peuple d’Amaleq, qui descend d’Esav/Esaü, frère de Yaaqov/Jacob, patriarche du peuple d’Israël.

🟦 ANNONCE 🟦

A propos d’Amaleq, le paradigme du mal, il est commenté dans le livre de l’Exode : « Dieu sera en guerre contre Amalek de génération en génération » (Exode 17 :16).

Les deux premières fois qu’Amaleq / עמלק est mentionné dans les Écritures est dans le livre de la Genèse :

 

🟦 ANNONCE 🟦

Entre les deux premières fois où le nom d’Amaleq est mentionné, ce même mot apparaît encodé avec la méthode de séquence de lettres équidistantes (ELS), étonnamment construite en utilisant la première lettre, c’est-à-dire la première lettre hébraïque, ע (Áin), du première mention d’Amaleq, et la dernière lettre de la deuxième mention, c’est-à-dire la lettre hébraïque ק (Qof).

L’équivalent du chiffre résultant serait vu en espagnol comme suit:

L’intervalle qui sépare chacune des lettres d’Amaleq / עמלק est de  12 110 caractères , exactement le nombre de lettres que possède le livre d’Esther, dans son hébreu original, démontrant la relation étroite qui existe entre Amaleq et ledit livre.

Le livre d’Esther raconte l’histoire du peuple d’Israël dans son exil babylonien. Là, le principal ministre de l’empire, Haman, qui n’était pas un Persan mais un Agagite, un descendant du peuple d’Amalek, projeta d’exterminer tout Juif, comme il est écrit :

« Détruisez, tuez et exterminez tous les Juifs, jeunes et vieux ; les enfants et les femmes » (Esther 3)

Grâce à la diplomatie de la reine Esther – nièce de Mardochée, chef du peuple en exil – le terrible édit d’Haman fut abrogé, décrétant la potence pour Haman et ses dix fils. Cet événement miraculeux est célébré chaque année lors de la fête de Pourim. En analysant le texte du Livre d’Esther, nous voyons quelque chose qui nous est superficiellement incompréhensible. Cependant, lorsque vous approfondissez, cela acquiert une grande pertinence. C’est écrit:

« Et le roi dit à Esther, la reine : Dans la capitale [dont le nom est] Suse, les Juifs ont tué et exterminé cinq cents hommes et les dix fils d’Haman […] quelle que soit votre demande, elle sera exaucée […] Et Esther dit : Si le roi consent que demain […] les dix fils d’Haman soient pendus au gibet »  (Esther 9) .

La demande de la reine surprend tout lecteur prudent, puisque les fils d’Haman étaient déjà morts. Le texte vient de mentionner que les dix fils d’Haman ont été tués avec cinq cents autres hommes, alors pourquoi demande-t-elle qu’ils soient pendus au gibet ? Est-ce par hasard qu’il veut que leurs cadavres soient pendus ? Pourquoi fallait-il les pendre, s’ils étaient déjà morts ? Et une dernière question, si le roi a tout pouvoir pour faire sa volonté dans le royaume, pourquoi n’a-t-il pas demandé qu’ils soient pendus le jour même ? Pourquoi attendre demain ?

La tradition explique que parfois « demain » fait référence au lendemain et d’autres fois au futur, à un temps lointain. Il explique également que les faits enregistrés dans les Écritures sont pertinents pour l’avenir et que chaque événement qui y est enregistré est un signe de ce qui arrivera aux générations futures. De même, Nachmanide (Rabbi Moshe ben Nachman 1194 – 1270 CE) écrit dans son commentaire sur la Torah qu’il faut être prudent lors de l’étude de l’histoire, car ce qui est arrivé à nos ancêtres nous arrivera.

Selon la tradition, la demande d’Esther que les dix fils d’Haman soient pendus est une demande concernant l’avenir, et donc elle demande que cela se produise « demain », dans le futur. À première vue, la reine demande que lorsque les dix fils d’Haman réapparaissent pour détruire le peuple hébreu, ils soient pendus au gibet comme la première fois. Comment Esther peut-elle demander une chose pareille ? Ce qui se passera demain ne serait pas entre les mains du roi d’Assyrie ! Quel contrôle aurait-il sur les événements futurs de l’humanité ?

Ce problème peut être résolu en fouillant dans les sources juives plus profondes. Selon eux, chaque fois que le texte écrit « Roi Assuérus », il se réfère vraiment à lui, le roi de chair et de sang, mais lorsque le texte n’utilise que le mot « Roi », il se réfère à Dieu. C’est ainsi que nous comprenons la demande d’Esther, puisqu’elle a étendu sa demande à Dieu et non au roi de l’empire.

Dans le texte du livre d’Esther, dans sa langue originale, on voit que l’histoire dans laquelle les dix fils d’Haman sont pendus (Esther 9) est écrite d’une manière inhabituelle :

Ce fragment est le seul qui soit écrit sur deux colonnes dans tout le livre ; dans la colonne de droite apparaît le nom de chacun des fils d’Haman qui est exécuté et dans la colonne de gauche apparaît le mot ואת / veet / « ya ».

Selon la tradition, puisque dire ואת / veet / « ya » après chaque nom n’était pas impératif, le fait qu’il ait été écrit de cette manière indique quelque chose. Rien dans les Ecritures n’est superflu, tout cache un sens profond. De la même manière qu’en espagnol, en hébreu on ne peut énumérer dix personnes qu’en les séparant par une virgule, et si ce faisant on écrit « ya » après chacune, par exemple « je vois Julio et Diego et Fernando et Agustín ”, J’écrirais une évidence. C’est pourquoi la tradition comprend qu’il a été écrit de cette façon pour communiquer un message non explicite dans le texte.

Qu’est-ce que ces dix mots apparemment laissés de côté apportent ?

Puisque le mot apparaît dix fois dans cette section (à côté de chacun des noms des dix fils d’Haman), nous pouvons en déduire que dix autres personnes seront pendues en plus des dix fils d’Haman, comme Esther l’a demandé. Quand? Nous l’avons déjà dit : « demain », dans le futur.

Mais qui sera pendu ? Est-il possible que la demande d’Esther ait été exaucée ?

En août 1945, des représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’Union soviétique et de la France ont signé un accord prévoyant la formation d’un tribunal chargé de poursuivre les criminels de guerre. Les activités de cette commission ont abouti à l’Accord de Londres de 1945, qui a établi le Tribunal militaire international à Nuremberg.

Les procédures, développées sur plus de deux cents séances, ont duré dix mois. Le 1er octobre 1946, date qui coïncidait avec Yom Kippour, le Jour des Expiations dans le calendrier hébreu, le verdict fut prononcé.

Une édition spéciale du New York Times , datée du 16 octobre 1946, contenait un rapport sur l’exécution de dix criminels de guerre nazis, qui avaient été reconnus coupables par le tribunal des crimes de guerre de Nuremberg.

Quiconque se souvient de la section sur les « Séquences de lettres équidistantes » et de la mention des codes sur l’Holocauste, se souviendra probablement comment le nom d’Amalek (dont descend Haman et bien sûr ses dix fils) apparaît encodé entrecoupé du mot « croix gammée », et que l’intervalle entre les lettres avec lesquelles le mot « Amaleq » a été trouvé est exactement le double de l’intervalle avec lequel le mot « svastika » a été trouvé codé. Si le message était alors clair, il est beaucoup plus évident aujourd’hui : les héritiers d’Amaleq et de son idéologie sont sans aucun doute les nazis.

Après cette conclusion, le lecteur pourra comprendre à quoi le verset fait référence lorsqu’il mentionne :

« Dieu sera en guerre contre Amalek de génération en génération »  (Exode 17 :16) .

Hitler était un ardent ennemi de la moralité, reprochant au peuple hébreu d’apporter, à travers les Écritures, des concepts qui ne devraient pas exister dans un monde où les plus forts ont le droit au pouvoir.

« J’ai libéré l’humanité des chaînes de l’âme. Je libère l’humanité des contraintes d’une intelligence qui a pris le dessus, de l’automortification sale et dégradante d’une fausse vision, appelée conscience et morale »  (Adolf Hitler) .

Hitler a ignoré toute morale, assassinant des millions de personnes, emporté par sa folie, niant l’existence de valeurs morales et avec elles l’existence d’un Créateur.

Sur la photo, Goering, Hess, Ribbentrop, Keitel, Kaltenbrunner, Rosenberg, Doenitz, Raeder, Von Schrach, Sauckel.
Sur la photo, Goering, Hess, Ribbentrop, Keitel, Kaltenbrunner, Rosenberg, Doenitz, Raeder, Von Schrach, Sauckel.

Aussi étonnant que soit le parallèle, il est encore plus impressionnant si cet événement a été précisément noté dans le livre d’Esther en utilisant la méthode d’encodage des informations en gros et en petits caractères.

En examinant le texte qui raconte quand les dix fils d’Haman sont pendus (Esther 9), nous voyons que  trois lettres sont plus petites que les autres .

Voici un échantillon plus détaillé des noms et des trois lettres plus petites que nous avons mentionnés :

Ces trois lettres minuscules forment :

Qui a une valeur numérique de 707.

Plus tard, nous voyons une autre anomalie apparente dans le texte : il y a une lettre qui est plus grande que le reste :

D’après les écrits kabbalistiques du Zohar, il est expliqué que cette lettre, dont la valeur numérique est six, représente le sixième millénaire. Le texte veut communiquer le millénaire codé par des lettres plus grandes que d’habitude, et l’année dans ledit millénaire par des lettres plus petites que d’habitude.

En rassemblant toutes les informations recueillies dans le texte qui raconte comment les dix fils d’Haman furent pendus, nous trouvons, codifiés en petites et grandes lettres, qu’au sixième millénaire, en l’an 707 – c’est-à-dire l’an 5707 de l’hébreu calendrier , équivalent à 1946 dans le calendrier grégorien – dix descendants d’Amaleq seront tués. Cette même année, comme l’a montré le New York Times, les dix criminels nazis ont été condamnés à la pendaison par les tribunaux de Nuremberg.

Le procès a été mené par un tribunal militaire, de sorte que la peine de mort aurait dû être exécutée au moyen de la chaise électrique ou par des coups de feu tirés par un peloton d’exécution, comme l’établit la réglementation aux États-Unis. Pourquoi, cependant, les dix nazis ont-ils été pendus à la potence ? Parce qu’il a été écrit dans le livre d’Esther il y a des milliers d’années :

« Et Esther dit : S’il plaît au roi que demain […] les dix fils d’Haman soient pendus au gibet » (Esther 9).

Le 16 octobre, jour de l’exécution, coïncidait cette année-là avec la fête juive de Hoshana Rabbah, le septième jour de Souccot, jour considéré par le Zohar comme un jour de jugement pour les nations du monde.

L’histoire se répétait, la demande que la reine Esther avait formulée il y a des milliers d’années et qui avait été codifiée dans son livre, s’accomplissait dans tous ses détails : les dix descendants du peuple d’Amalek étaient à nouveau pendus au gibet.

Lorsque l’un de ces criminels nazis, Streicher, fut conduit à la potence, il baissa les yeux et cria : « Purim Fest 1946 » (Fête de Pourim 1946), la fête pendant laquelle le peuple d’Israël célèbre depuis des milliers d’années qu’ils ont été sauvés des mains d’Haman et de ses fils, et que maintenant cela se répétait.

Qu’est-ce qui a poussé Streicher à crier « Pourim Fest » ? Peut-être que si l’événement s’était produit en février ou en mars, mois au cours desquels les Juifs du monde entier célèbrent Pourim, nous pourrions comprendre pourquoi je crie cela. Cependant, la peine a été prononcée en octobre. Où as-tu pu entendre ce nom ? Qui ou quoi a mis dans son esprit ces pensées qui ont révélé que « demain » s’est accompli à la lettre, comme il était écrit il y a des milliers d’années dans le livre d’Esther ? Bien qu’il soit presque incroyable de l’accepter, des milliers d’années plus tard, la reine Esther a vaincu l’ennemi juré d’Israël : Adolf Hitler.

Aharon Pollak – Uri Trajtmann



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !