Au cœur de Hamadan, anciennement la Perse actuelle, l’Iran, se trouve une longue et magnifique structure ornant l’entrée d’une grotte sépulcrale. À l’intérieur de la grotte, il y a deux longues tombes en bois couvertes par un rideau. La tombe de droite est attribuée à la reine Esther et sa légende dit: « Dans ce cercueil, Esther la reine a été enterrée », tandis que la tombe de gauche appartient à Mordechai et il est dit: « C’est l’arc sacré de Mordechai le juste. « .

Entre les deux pierres tombales se trouve un rocher qui couvre un grand trou; selon la tradition, l’orifice nous conduit à Jérusalem.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Selon notre tradition », nous explique Yonah Azian, « notre ville, Hamadan, était la capitale de ce qui s’appelait autrefois Sushan [le lieu où se déroule l’histoire de Pourim]. Mordechai et Esther ont été enterrés ici à l’entrée d’un puits avec un tunnel menant à Jérusalem.  » Nous pensons que lorsque le Messie arrivera, la diaspora de Hamadhan migrera vers le Mont du Temple par ce tunnel .

C’était un lieu de pèlerinage pour les Juifs de Perse, en particulier autour du festival de Pourim, au cours duquel des dizaines de milliers de Juifs s’étaient réunis pour lire le livre d’Esther. « Les gens parlent des nombreux miracles qui se sont produits ici », a déclaré Yona, « nous avons assisté à un grand salut et de nombreuses prières ont été exaucées ».

Vers le 15ème siècle, une structure en brique a été construite qui tient une tour ronde au-dessus de la grotte. Cette structure contient une petite salle, utilisée auparavant pour la prière et une grande salle qui était utilisée pour célébrer les Bar Mitzvot, les circoncisions et la récitation du livre d’Esther.

Les murs entourant les tombes sont décorés de versets du Tanakh (Bible juive) et du livre d’Esther. Les autorités iraniennes ont déclaré le site patrimoine national et le protègent au moyen de mesures de sécurité strictes, ce site étant également sacré pour les musulmans. À ce jour, les quelques Juifs iraniens qui restent encore se rencontrent là-bas .

Cependant, certains affirment que Hamadán n’est pas Shushan, la capitale du roi Assuérus; Il existe également une autre tradition qui situe le tombeau d’Esther et de Mardochée en Galilée (nord d’Israël). Rab Menachem Hebroni a documenté cette tradition au XIIIe siècle et déclaré que les célébrations de Pourim s’y déroulaient. L’endroit est situé au coeur de Horesh, sur le canal de Tzivon, près du kibboutz de Baram . Sur une longue pierre entre les rochers d’une montagne, nous lisons une légende qui dit: « Le site sépulcral de Mordechai et Esther, que leur mérite nous protège. »

Selon cette tradition, Esther aurait été emmenée en Israël après sa mort par son fils Cirio qui l’y aurait enterrée. Alors, où est la tombe d’Esther? Ici en Israël ou dans le lointain pays iranien ?