24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Au cours des 20 dernières années, l’agriculture israélienne a commencé à utiliser les rares ressources en eau du pays avec moins de gaspillage, mais elle consomme toujours la part du lion d’eau douce et la paie quatre fois moins que les consommateurs privés.

Le rapport du Knesset Intelligence Center sur le projet du gouvernement d’augmenter progressivement les tarifs de l’eau pour l’agriculture donne aux parlementaires et aux citoyens un aperçu de l’efficacité de l’eau agricole.

En 2020, les ressources en eau totales d’Israël (y compris l’eau dessalée et les eaux usées traitées) s’élevaient à 2,405 millions de mètres cubes. Parmi ceux-ci, 2,255 millions de mètres cubes (93,8 %) ont été utilisés dans le pays, 6,2 % de l’eau a été reçue par l’Autorité palestinienne et la Jordanie.

Israël a réduit l’approvisionnement en eau de la Jordanie de 59 à 55 millions de mètres cubes. L’Autorité palestinienne a reçu 37 millions de mètres cubes (1,6 % des ressources en eau) en 1998, et en 2020, son quota a été porté à 95 millions de mètres cubes (3,6 % des ressources en eau).

La quantité totale d’eau utilisée en Israël n’a augmenté que de 6,3 % depuis 1998. Dans le même temps, 25,6% de la consommation totale d’eau et 41% de l’eau potable douce en 2020 étaient de l’eau de mer dessalée – elle a été produite 576 millions de mètres cubes. L’augmentation de la capacité des installations de dessalement compense à peine l’épuisement des aquifères dû au bilan hydrique chroniquement négatif d’Israël.

🟦 ANNONCE 🟦

53% des ressources en eau utilisées à l’intérieur du pays (1,195 millions de mètres cubes) ont été reçus par l’agriculture, 40% ont été dépensés dans les bâtiments résidentiels et l’économie urbaine. Par rapport au reste du monde, 53 % est un chiffre relativement modeste (selon le Forum économique mondial, plus de 70 % des ressources en eau de la planète servent à irriguer les champs et autres terres agricoles), mais pour Israël, pauvre en eau, c’est encore beaucoup.

En 1998, l’agriculture absorbait 60% des ressources en eau d’Israël, sur 20 ans, la consommation d’eau pour la culture des produits agricoles a été réduite de 12,5%. La consommation d’eau douce d’origine naturelle a diminué de plus de moitié ; aujourd’hui, 65% de l’eau utilisée pour l’irrigation des terres agricoles est constituée d’eaux usées traitées.

Cependant, la production végétale et animale consomme toujours 416 millions de mètres cubes d’eau douce propre provenant de sources naturelles par an. L’entreprise Mekorot a vendu 220,55 millions de mètres cubes d’eau aux agriculteurs en 2020 (trois fois plus que l’industrie), tandis qu’elle a alloué 19 millions de mètres cubes à la nature, l’ensemble de nos rivières et ruisseaux.

Le coût des produits agricoles obtenus à partir d’un mètre cube d’eau était en moyenne de 15 shekels en 2020, contre 12,3 shekels en 2000. Au cours des 20 dernières années, l’efficacité économique de l’utilisation de l’eau en agriculture a augmenté de 21 % ; Les analystes de la Knesset attribuent ces évolutions positives à une augmentation des tarifs de l’eau pour l’agriculture dans le cadre de la réforme des tarifs de l’eau qui a été lentement mise en œuvre en Israël depuis le début des années 2000. Maintenant, la dernière étape de la réforme est à son tour, qui devrait mettre fin aux subventions de l’État pour l’eau pour l’agriculture et porter le prix du mètre cube d’eau douce à 2,8 shekels d’ici 2028 – mais les associations agricoles galiléennes s’opposent fermement à ces plans et disent que la réforme va les « tuer »…

🟦 ANNONCE 🟦

La part des paiements pour l’eau dans le coût de revient de la production agricole israélienne est de 8,5%, dans la production animale – 3,4%. Les études sur la part de l’eau dans le coût de production des différents secteurs agricoles n’ont pas été réalisées en Israël depuis 15 ans, donc le Département d’Information et d’Analyse de la Knesset ne dispose que de données pour 2006, mais elles sont très expressives.

La part des coûts de l’eau dans le coût de production est la plus élevée pour les plantations de bananes (29,7%) et d’agrumes (24,6%). Les industries les plus « consommatrices d’eau » comprennent également la culture des céréales et des légumineuses, les fruits subtropicaux, la culture de la pomme de terre et la culture du coton. Les vignobles, les plantations d’arachides et la culture de légumes sont plus exigeants en main-d’œuvre, donc l’eau représente une part beaucoup plus faible de leur coût (pas plus de 5 à 10 %). Dans la floriculture, la pisciculture et l’élevage, la part des coûts de l’eau est encore plus faible – pas plus de 3%. Ainsi, du point de vue de l’efficacité d’utilisation des rares ressources en eau, la culture des bananes, des agrumes, des céréales et des pommes de terre en Israël est le comble de l’extravagance.

La situation de l’oléiculture traditionnelle est plus compliquée. Les olives ne nécessitent pas d’irrigation artificielle et 82% des oliveraies d’Israël ne sont pas irriguées. Cependant, la productivité des oliveraies irriguées (où 13% des coûts de production sont des factures d’eau) est cinq fois plus élevée – 200 kg contre 40 kg d’olives du dunam. Les oliveraies irriguées fournissent près de la moitié de la production d’huile d’olive d’Israël.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !