24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

L’Autorité israélienne de l’innovation a annoncé le lancement d’un programme pilote de 61 millions de shekels sur deux ans pour étudier la viabilité de l’utilisation de bus publics autonomes. À l’étape 1, quatre groupes de compagnies de bus testeront la technologie avant (à l’étape 2) d’exploiter des bus autonomes sur la voie publique.

L’Autorité israélienne de l’innovation a annoncé dimanche le lancement d’un programme pilote de deux ans pour étudier la viabilité de l’utilisation de bus publics autonomes.

En collaboration avec le ministère des Transports et Ayalon Highways, l’autorité a sélectionné quatre groupes, dont Egged, le plus grand opérateur de bus d’Israël, pour commencer à exploiter des bus autonomes sur les routes publiques, selon l’IAA.

L’État contribue à la moitié des 61 millions de shekels (17 millions de dollars) nécessaires au projet pilote en deux étapes.

Dans un premier temps, les groupes testeront la viabilité de la technologie d’un point de vue commercial, juridique et sécuritaire, ainsi que dans des zones fermées et opérationnelles. Dans un deuxième temps, ils exploiteront des lignes de bus autonomes sur la voie publique, avec une autonomie qui s’élargira tout au long du pilote.

Des entreprises d’Israël, des États-Unis, de France, de Turquie et de Norvège font partie des quatre groupes participants.

« Nous avons choisi les quatre propositions les plus prometteuses et sommes heureux d’être parmi les premiers au monde à associer la technologie des véhicules autonomes et les transports publics. Il reste encore un long chemin à parcourir, mais nous ne doutons pas que cette initiative a le potentiel d’améliorer le service et l’expérience des passagers dans les transports publics », a déclaré Ran Shadmi, directeur de l’Autorité nationale des transports publics d’Israël, selon le communiqué.

Selon le président de l’IAA, Ami Appelbaum, “à l’ère émergente de la mobilité pilotée par logiciel, Israël occupe une position de leader dans le domaine de la mobilité intelligente et autonome”.

Le nombre de startups israéliennes dans le domaine est passé de 400 en 2016 à plus de 600 en 2020, a-t-il noté, la croissance la plus importante étant observée dans les startups de véhicules autonomes, qui ont connu une augmentation annuelle moyenne de 26 % au cours de cette période.

Le secteur créait un intérêt commercial « important », les entreprises levant environ un milliard de dollars en 2021, a-t-il déclaré.

Israël, a-t-il poursuivi, était en train de créer une “infrastructure réglementaire avancée” pour le fonctionnement des véhicules autonomes. Ceci, combiné aux activités des quatre groupes participant au programme pilote, “fera à terme d’Israël un leader mondial des pilotes de transport public autonomes, permettant aux entreprises israéliennes de devenir des leaders mondiaux dans ce secteur”, a-t-il conclu.

REJOIGNEZ NOUS

🔴 Telegram Info (en continue avec vidéos en direct): https://t.me/infoisraelnews

🛒Telegram boutique (de nombreuses marques de luxe à prix cassés) : https://t.me/shekelfaste